Partagez | 
 

 [séisme] Run, you fools !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Scott
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 101

A savoir :

MessageSujet: [séisme] Run, you fools !   Mer 2 Mai - 16:55

Ce Mercredi commençait comme un mercredi normal. Nathan c’était réveillé normalement, avait prit sa douche normalement, avait eu un petit déjeuné normal, avait revêtu l’uniforme normal et s’était diriger avec quelques amis vers sa classe pour suivre le cours de Japonais. Le cours était normalement intéressant et, durant l’inter classe, Nathan avait tout normalement, échangé quelques paroles avec ses amis. Un mercredi matin banal, en somme. Et pourtant, le futur changera rapidement d’avis. Le cours de sciences avait commencé … normalement. Le prof était un peu plus ennuyeux que d’habitude, mais rien de bien grave. Nathan avait le regard fixé sur le parc et soupira légèrement, lorsque ça commença.

Tout d’abord un grondement sourd suivit d’un lourd silence dans la classe. Nathan avait vivement relevé le regard, regardant autour de lui. Puis un autre grondement suivit d’un visible tremblement. Stylos roulant des tables, les livres plongeant des armoires. Tout cela se passa rapidement. Puis un autre bruit se fit entendre. Celui d’une chaise qu’on raclait sur le carrelage. Un coup d’œil en arrière, et Nathan vit un de ses camarades se jeter sous la table. Très vite, les autres en firent de même. Notre français ne réfléchis pas plus longtemps et en fit autant. Non genou gauche heurta le sol un peu plus fortement et douloureusement que le reste mais ignorant sa peine, notre jeune homme se plaqua les mains sur les oreilles et rentra la tête dans les épaules, se protégeant ainsi la tête d’éventuel.

Après plusieurs instants pendant lesquels Nathan avaient cessé de respirer et où il avait vu sa vie défilé devant ses yeux, le séisme cessa. Notre jeune homme attendit encore quelques instants avant que le professeur ne se lève et indique à ses élèves d’en faire autant. Sans grandes hésitations, notre francophone sortie de sous la table et se leva, avant de se mettre en route derrière ses camarades. Ce ne fût que lorsqu’il fût debout qu’il sentit à quel point il était stressé et apeuré. Ses jambes étaient molles, son cœur battait à tout rompre contre ses côtes et il avait du mal à respirer.

Arriver dehors, il observa les autres classes les rejoindre et se demanda comme les autres élèves faisaient pour être aussi calme. N’avaient-ils donc jamais vécu une telle chose ? Un séisme d’une telle force ne pouvait pas vous laisser de marbre ! Et les profs ? Pourquoi tout le monde était-il tellement calme ? Alors que notre jeune homme observait les autres avec une panique croissante, il se passa une main sur le visage puis dans le cou et sur la poitrine. Là, il se figea, les yeux écarquillé. Son collier ! Il avait disparu ! C’était surement lors de la panique qu’il l’avait perdu ! L’objet devait encore se trouver dans la salle de classe. Mais y serait-il encore demain ? Et si quelqu’un le trouvait avant lui ? Le garderait-il ? Le jetterait-il comme une vulgaire ordure ? Non, ce sort ne devait pas être réservé à son collier.

Alors, après un dernier coup d’œil vers sa classe et vers son professeur qui avait le dos tourné, Nathan fit volte face et se dirigea à nouveau vers le bâtiment. Il savait que c’était mal ce qu’il faisait, il savait qu’il ne devait pas revenir sur ses pas et pourtant il s’obligea à marcher, longeant les couloirs déserts, comme en transe, comme s’il ne savait plus différencier ce qui était réel de ce qui ne l’était pas.

Il atteint rapidement la classe et s’immobilisa devant la porte encore ouverte, hésitant.


Dernière édition par Nathan Scott le Ven 11 Mai - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [séisme] Run, you fools !   Ven 4 Mai - 11:17

Miku n'avait jamais trouvé amusant le fait de se cacher sous une table. Peu de monde d'ailleurs pouvait penser que cela avait un quelconque intérêt hormis celui d'éviter de se prendre un morceau de plafond sur la tête. Néanmoins, les séismes avaient un avantage, notamment pour les élèves... Celui de voir les cours de la journée annulés. Ce fut ce à quoi elle songea lorsqu'elle identifia le phénomène en train de se produire, oubliant presque de respecter les consignes de sécurité. Ce n'était vraiment pas de chance... Elle qui voulait avancer dans son programme (et qui était surtout en retard) était bonne pour remettre cela à plus tard. Enfin, il y avait des choses beaucoup plus importantes dans la vie et la bonne santé des élèves de ce lycée en faisait partie.

Les vibrations cessèrent alors et les cris de surprise s'estompèrent. Même si le Japon avait l'habitude de ce genre de phénomène, cela restait impressionnant et fort peu agréable. Les couloirs furent rapidement bondés après cet évènement, tous et toutes quittèrent les lieux par précautions. Néanmoins, ce fut sans bousculade, les Japonais montrant une nouvelle fois la parfaite maitrise des règles de sécurité et le calme habituel qui les habitait. Il n'y avait pas vraiment lieu de s'inquiéter... Les secousses furent plutôt faibles, peu nombreuses et une fois qu'elles furent définitivement terminées le danger sembla définitivement écarté. Ainsi, en marchant dans le couloir, elle constata quelques bobos ici et là mais rien de bien alarmant. Au niveau du matériel, les placards à balais étaient ouverts et en vrac, il en allait de même pour les quelques étagères dont le contenu s'était suicidé. Restait à espérer qu'une de ses encyclopédies n'ait pas achevé la vie de son ordinateur portable resté sur le bureau... Enfin, la jeune femme constaterait les dégâts survenus dans son appartement un peu plus tard dans la journée.

En bonne âme charitable qu'elle était, Miku ne put s'empêcher de continuer à faire le tour des pièces pour voir si tout allait bien. Ainsi, les différents lieux du lycée se vidèrent progressivement tandis que l'on ouvrait les rares portes restées coincées ici et là. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, peut-être même trop. Ce fut donc sans la moindre hésitation que Miku rebroussa chemin pour récupérer les affaires qu'elle avait laissées dans sa nouvelle salle de classe, avant de rejoindre les adultes s'étant rassemblés ici et là pour organiser la suite des opérations. Néanmoins, sur le chemin qui la menait vers l'extérieur, elle tomba sur un spectacle plutôt étrange : Nathan Scott hésitant devant une porte. Elle resta stoïque elle aussi quelques instants, ne sachant trop comment réagir. Le pauvre garçon avait l'air un peu perdu et ferait bien mieux de rejoindre ses camarades s'il ne voulait pas céder à la panique. Elle se souvint alors d'un détail qui avait son importance : même si sa nationalité lui échappait, il était certain qu'il n'était pas Japonais. Alors, peut-être que cet évènement était un peu plus inquiétant pour lui que pour le reste du lycée, rodé aux exercices de sécurités.

Avec cette idée à l'esprit, elle s'approcha de lui et posa sa main sur son épaule. Si elle voulut le rassurer cela sembla rater, ce geste ayant plutôt l'air de l'effrayer davantage. Désolée comme jamais, Miku tenta de se rattraper avec des mots simples qui se voulaient rassurants.

« Que fais-tu ici tout seul Scott-Kun ?! C’est bien plus prudent de rejoindre les autres dans les zones sécurisées ! Tu vas bien ? Tu n’es pas blessé ? »

C'était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité, mais là n'était pas la question.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Scott
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 101

A savoir :

MessageSujet: Re: [séisme] Run, you fools !   Ven 4 Mai - 16:32

Si Nathan avait hésité, c’était bel et bien à cause de sa conscience. Il ne devrait pas être là. Il n’aurait jamais dû rebrousser chemin et abandonner la sureté du groupe. Il aurait dû rester dehors avec le professeur qui leur expliquera à nouveau ce qu’ils devaient faire. Non, jamais il n’aurait dû décider d’aller seul, dans un endroit qu’il venait de quitté, sur un simple coup de tête. Et pourquoi ? Pour un foutu collier pour lequel il ne valait pas la peine de risquer sa vie. Mais, maintenant qu’il était ici et que personne ne l’avait suivi, il n’allait quand même pas se dégonflé. Ainsi, prenant une profonde inspiration, notre français fit un pas en avant et …

… Poussa littéralement un hurlement de surprise. Dans la panique, il fit plusieurs chose en même. Il fit un bond en avant, se tourna vers l’agresseur, fit trois pas en arrière et se mit en position de combat, près à se défendre d’une éventuelle attaque. En proie de l’affolement, il mit plusieurs instants à reconnaître Takada-sensei qui semblait tout aussi effrayé que lui, de le voir réagir de cette manière. Les yeux écarquillés, notre jeune homme poussa un gros soupire de soulagement et abaissa ses bras. Sans réussir à calmer les battements de son cœur, qui étaient de plus en plus violents, Nathan écouta la jeune femme parler et secoua la tête. Tout d’abord doucement puis de plus en vivement.

« Je … ne … non. Pas blessé. Ju … »

Il ne put en dire plus car il lui semblait que le sol tremblait à nouveau. N’avait-il pas, un jour, lut que les répliques étaient très communes ? Mais ce devait sans doute être son imagination, car la jeune professeure semblait très calme. Mais c’était une japonaise aussi ! Elle avait l’habitude des séismes ! Elle avait, depuis toute petite, apprit à garder son calme dans ce genre de situation ! A Paris, les séismes n’étaient pas très communs. Comment Nathan aurait-il put savoir comme se comporter lors d’un tremblement de terre !? Oui, il avait suivit les cours d’évacuation théorique et pratique. Mais lors des exercices aucune vie n’était en jeu. Là, c’était toute sa vie qui était en jeu !

Sentant que son regard sautait de gauche à droite puis de haut en en bas, que son cœur ne semblait pas vouloir ralentir et que ses jambes menaçaient de céder sous son poids, notre jeune homme déglutit et fit encore un pas en arrière. Puis soupirant, il ferma les yeux et se détourna de la professeure, se passant les mains tremblantes dans les cheveux.

Etait-il réellement fait pour vivre au Japon ? Ne devrait-il pas plutôt tenter de reprendre contact avec ses parents et rentrer en France, là où il n’y avait pas de séisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Personnage
Âge : 22 ans
Chambre / Appart : 107

A savoir :

MessageSujet: Re: [séisme] Run, you fools !   Mer 9 Mai - 12:37

Ce matin là, Nowaki n'avait pas cours bien sûr, mais il devait quand même se lever et aller dans la salle de classe d'hier soir : il avait oublié un de ses bouquins et ne pourrait pas préparer ses cours du soir. Du coup, après une bonne douche et son petit déj, il se balada un peu en surveillant l'heure. Il ne voulait pas rater l'intercours...Il était donc monté à l'étage et attendait. Mais une envie pressante fit son apparition et il s'éclipsa quelques minutes. Juste quand il fallait pas quoi....

Dans les toilettes, il était en train de se laver les mains quand il entendit un bruit sourd. Un bruit qui venait de partout et nulle part à la fois. Mais plus ou moins il connaissait ce bruit. Et au moment où les secousses commencèrent, il souffla en se disant que ça faisait longtemps tiens. Coincé dans les toilettes, il préféra aller dans le couloir pour attendre la fin des premières secousses...au moins il ne serait pas coincé derrière la porte des WC. Au final, le séisme ne fût pas énorme, il en avait connu des bien pires quand il était gosse. Il était donc là, dans le couloir et commençait à entendre le bruit des élèves qui quittaient les salles de cours. il se dit que c'était le moment ou jamais pour récupérer son livre avant de descendre avec les autres. Il se dirigea donc vers la salle de classe où il était la veille et chercha son livre près du bureau du professeur....ou dans son bureau à lui....Il ne savait plus bien. Il cherchait toujours quand il l’aperçut par terre. Ben oui forcément. Il alla donc le ramasser et se dépêcha de ressortir de la salle. On ne sait jamais....Il n'était vraiment pas inquiet mais en même temps il valait mieux être prudent. Il avait connu des répliques terribles il y a quelques années et n'avait absolument pas envie d'être encore à l'intérieur si cela devait se reproduire.

En sortant de la classe, il entendit une voix mais pas de brouhaha, il en déduit qu'il ne devait pas y avoir plus deux ou trois personnes qui discutaient. Il se rapprocha donc et au virage suivant il reconnut Takada sensei qui discutait...enfin qui parlait à quelqu'un. Il s'approcha d'une part pour voir si tout allait bien et aussi pour repartir avec eux si, en effet, tout allait bien.

"Bonjour...je...euh....Takada sensei c'est ça ?"

Puis son regard alla vers un garçon qui était à l'entrée de la salle et qui semblait un peu pâle...Malgré sa pâleur ses traits étaient visibles et il ne semblait pas japonais de pure souche. Pas que cela gêne notre serveur mais il se dit que peut être le jeune homme était un peu secoué par le séisme..n'ayant pas l'habitude...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [séisme] Run, you fools !   Sam 23 Juin - 9:28

L'état de Nathan paraissait inquiétant. Visiblement choqué, le petit avait du mal à articuler normalement. Néanmoins et sans être médecin, Miku comprit qu'il était en état de choc et non pas blessé... Plus de peur que de mal en fin de compte. L'européen sembla alors se calmer, passant sa main dans ses cheveux pour retrouver certainement un peu de consistance... La jeune femme allait alors tenter de le rassurer grâce à toute sa force de persuasion, lorsqu'une voix s'éleva de derrière elle.

Jetant un coup d’œil par-delà son épaule, un autre élève venait de les rejoindre, soit pour porter main forte à l'élève de 3ème année, soit parce qu'il avait également un souci. Néanmoins, à la différence de Nathan, Nowaki-kun était habitué aux séismes. Le rônin semblait aller bien pour sa part quoi qu'un peu hésitant. Son regard se porta alors sur Nathan qui avait un mal de chien à se remettre de ses émotions. Ainsi, la professeure en conclut que s'il était venu à sa rencontre, c'était pour s'assurer de l'état de santé du garçon...

« S'il te plait Nowaki-kun, va me chercher un verre d'eau ou je ne sais quoi... »

Loin d'elle l'idée de donner des ordres dans cette situation, mais elle ne pouvait pas à la fois rester avec Nathan pour s'assurer que tout aller bien et aller lui chercher de quoi le remettre en état. Ayant toujours peur de le voir s'effondrer, Miku se précipita dans la salle de classe pour en sortir une chaise et imposer au jeune européen de s'asseoir dessus. S'agenouillant, devant lui, alors que Nowaki était parti s'enquérir de sa besogne, elle respira un grand coup avant d'afficher son plus grand sourire... Il n'avait plus rien à craindre, elle devait le lui faire comprendre...

« Ça va mieux ? Il ne faut pas paniquer comme cela, la panique ne mène nulle part ! D'ailleurs que fais-tu ici seul ? Pourquoi n'as-tu pas suivi tes camarades et ton professeur ? Dans une situation comme celle-ci, il faut mieux ne pas se séparer... »

Jetant un coup d’œil par-dessus son épaule, Miku fut alors soulagée de voir Nowaki revenir au pas de course...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Scott
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 101

A savoir :

MessageSujet: Re: [séisme] Run, you fools !   Dim 22 Juil - 8:43

Qu’une professeure le découvre dans cet état passait encore. Les professeurs de ce lycée étaient, pur la plupart, gentils, compréhensifs et confiant. Mais qu’un autre élève apparaisse derrière la jeune femme et, le découvrant, le fixait longuement, comme s’il voulait scanner son esprit, c’était trop. Se mordant sur la lèvre inférieure, ravalant ses larmes qui menaçaient de couler, il ne résista pas lorsque la jeune femme, après avoir envoyé l’autre étudiant chercher un verre d’eau, l’obligea à s’assoir sur une chaise. Elle s’agenouilla ensuite devant lui et commença à lui parler d’une voix calme. Mais ses paroles n’étaient pas réfléchies et ne menaient à rien. Tout au long de ses paroles, Nathan secoua la tête.

« C’est plus facile à dire qu’à faire » dit-il finalement avant de relever le regard. « Et comment … comment voulez-vous ne pas paniquer d … dans ces … moments ? On n’a pas l’habitude de … de ça … en France ! »

Sa dernière phrase avant été dites plus violemment, d’un ton très sec et brusque. Limite il engueulait celle qui voulait l’aider. Celle qui, en plus, était professeure et qu’il verra encore souvent en cours. Alors, écarquillant les yeux, il fixa la jeune femme puis soupire et secoua la tête, se rendant compte du ton qu’il venait d’utiliser.

« P … pardon, Takada-sensei. Je … » il baissa le regard et secoua à nouveau la tête « je … je ne voulais pas. Excusez-moi … »

Ce ne fût qu’à ce moment là qu’il remarqua, du coin de l’œil, la présence de l’autre élève, ce qui le désespéra d’avantage. Depuis combien de temps était-il là ? Avait-il entendu comment il avait parlé a la professeure ? Oui, sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Personnage
Âge : 22 ans
Chambre / Appart : 107

A savoir :

MessageSujet: Re: [séisme] Run, you fools !   Mar 24 Juil - 12:05

Il était là observant ce jeune homme mais sensei l'interpella et il fila aussitôt. Sauf qu'il réalisa en même temps ou presque : où trouver à boire ? Finalement il se dirigea vers les toilettes et trouva une fontaine plus ou moins en bon état, il récupéra un verre et réussi à faire couler un peu d'eau...bon il y en avait autant à côté mais c'était le cadet de ses soucis. Il revint aussi vite qu'il pu.

Quand il arriva à la salle il entendit le jeune homme répondre à sensei...un peu brutal mais s'il avait eu peur Nowaki comprenait le ton utilisé. Du coup il préféra attendre que le garçon ait fini de parler pour tendre le verre à sensei. Il tenta de sourire au jeune homme, mais comme notre rônin n'est pas un pro de la communication il ne savait pas trop de quoi ce sourire avait l'air. Tant pis, il se devait de paraitre calme et serein histoire de le rassurer. Il avait vraiment l'air d'avoir eu peur. En France ? Nowaki comprit donc. Il venait de France, normal qu'il n'ait pas l'habitude...Ici à l'inverse un tremblement comme celui-ci faisait presque rire. Mais si on était pas habitué il avait très bien pu se voir mourir dans la salle de classe.

Nowaki tenta de prendre la parole pour...ben il ne savait pas bien pourquoi mais ce garçon paraissait tellement secoué qu'il voulait vraiment l'aider :


"Finalement, plus de peur que de mal...ce n'était qu'une petite secousse mais quand même sur le moment je n'étais pas rassuré..." Il ajouta cette fin de phrase dans l'espoir de faire comprendre au jeune garçon que personne n'était vraiment tranquille quand ça tremblait même si l'habitude est là la peur aussi, malheureusement.

Il reprit la parole :

"Si je peux aider, n'hésitez pas sensei..."

Il attendit, regardant toujours le jeune homme...Son visage l'attirait étrangement....Etait-ce parce qu'il était français ? Peut-être....


Dernière édition par Nowaki Saito le Mer 1 Aoû - 9:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: [séisme] Run, you fools !   Mar 31 Juil - 17:14

S'acclimater à un nouveau pays n'était pas une chose facile, Nathan en subissait aujourd'hui les frais. Elle ne pouvait lui en vouloir d'être sur la défensive, elle ne pouvait lui en vouloir d'être désagréable. Miku connaissait assez la géographie pour savoir que les séismes étaient peut-être courants au Japon, mais que ces phénomènes naturels n'avaient pas lieu en France. Le petit était choqué et c'était normal. Elle aurait dû faire plus attention à ses origines. Néanmoins, Nathan remarqua qu'il était allé trop loin et s'en excusa en bafouillant. La jeune femme en sourit... Elle ne se moquait pas de lui, mais son attitude était semblable à celle d'un enfant perdu. Et c'était ce qu'il était. Elle ne pouvait donc décemment pas lui en vouloir.

« Ne t'inquiète pas Nathan-Kun... C'est à moi de m'excuser. Je suis désolée. »

Ce fut à ce moment-là que Nowaki revint avec le fameux verre d'eau ou alors il était déjà présent depuis quelques secondes... Miku n'en savait rien.

« Bois. Lui demanda-t-elle en lui donnant le verre. »

L'ordre était sans appel et il n'avait pas intérêt à contester. La professeure resta silencieuse, fixant le jeune garçon jusqu'à qu'il ne lui reste plus une goutte d'eau au fond de son verre. Il fallait boire après une vague d'émotion, cela faisait souvent du bien. Puis Nowaki reprit la parole, tentant visiblement de rassurer son camarade avec des propos un peu maladroits... mais qui ne l'étaient pas plus que ceux de Miku précédemment.

« Merci de ton soutien Nowaki-Kun. Mais Nathan-Kun va se reprendre. N'est-ce pas ? »

Elle regarda le Français dans les yeux, avant de hocher de la tête, histoire de lui faire comprendre que là encore il n'avait pas le choix. Miku en profita pour se relever et lui montrer l'exemple.

« Sortons d'ici ! Allons prendre l'air ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [séisme] Run, you fools !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[séisme] Run, you fools !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Bâtiment Showa [Cours] :: Premier étage :: Salles de classe-
Sauter vers: