Partagez | 
 

 Kindness in Words creates confidence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Kindness in Words creates confidence   Jeu 15 Mar - 20:35

En sortant du bâtiment Edo ce samedi là, Dean ne sut pas à l’avance où ses pieds le mèneront. Tout ce qu’il savait, était qu’il faisait froid. L’hiver approchait à grand pas et la fin de l’octobre se faisait sentir. Les yeux légèrement écarquillés suite à un vent plus froid que d’habitude, notre jeune homme ferma sa veste jusqu’en haut, enfouilla ses mains dans ses poches et se mit en route.

Bien que vêtu d’un jeans et de sa veste en cuir, notre jeune homme senti le froid s’engouffrer entre toutes les mailles de ses vêtements. Le corps humains avait beau être donné d’incroyables capacités, il avait tout de même besoin d’un certain temps d’accommodation. Habitué à la chaleur étouffante de l’été, Dean considérait le changement de température comme brusque.

Mais soit. Prenant une profonde inspiration, Dean rentra la tête dans les épaules et accéléra d’avantage le pas. Le regard rivé sur le sol, il laissa libre cours à ses pensées.

Ces dites pensées, ne valaient qu’une seule personne : Miku, la jeune professeure de sciences sociales et archéologues à ses heures perdues. Cela faisait maintenant une semaine qu’ils avaient passée ensemble cette nuit de pure allégresse. Depuis, ils faisaient ce qui était en leur possible pour se voir le plus souvent possible, ce qui n’était pas chose aisée, étant donné leur emploie du temps complètements différents. Aujourd’hui, on était samedi, et ils n’avaient pas eu le temps de se prévoir quelque chose. Alors, avant de partir dans le parc, Dean était passé à l’appart de sa bien aimée pour savoir si elle voulait se balader avec lui. Ce fût son colocataire – Jack Hiroshi- qui avait ouvert et lui avait dit que Miku n’était pas là. Alors, sans pouvoir cacher sa déception, Dean s’était mit en route, seul.

Et Maintenant ? Ce fût un aboiement qui le sorti de ses pensées. S’immobilisant, notre jeune homme observa le bâtiment devant lequel il s’était arrêté et senti un sourire naître sur son visage. Il se trouvait devant le chenil. Amusé, notre infirmier se dirigea vers l’un des box dans lequel se trouvait un jolie Berger australien. Ce chien retint l’attention de Dean, car il était rare de voir de tels chiens ici, au Japon.

« Salut mon joli » dit notre Américain en s’accroupissant devant l’animal.

Ce dernier, tête légèrement incliné sur le côté, l’observait de ses yeux vairons. Souriant, Dean tendit une main, que le canidé s’empressa de renifler, sa queue remuant frénétiquement. Passant sa main entre les mailles du grillage, Dean lui caressa doucement la tête.

Emerveillé par la beauté de l’animal, notre jeune homme oublia tout. Le froid et même Miku, qui pourtant occupait ses pensées à toute heure de la journée. Il fut tellement captivé par le chien qu’il n’entendit même pas que quelqu’un s’approcha de derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Ven 16 Mar - 14:18

Miku était sur le parking du lycée, assise confortablement dans sa voiture, se rendant compte ô combien elle était têtue... Ce qui n'était pas nouveau. Elle n'aimait pas l'hiver, ne l'aimerait jamais et par conséquent, elle éprouvait une certaine révulsion face à l'automne... Pour la simple et bonne raison que le froid revenait, annonçant des journées de plus en plus courtes, de plus en plus froides... annonçant simplement l'hiver. Alors, elle luttait contre les éléments, ou du moins, elle tentait de lutter. Refusant de sortir son long manteau, elle préférait résister encore un peu avec sa veste d'intersaison, se convainquant qu'il ne faisait pas si froid que cela... Oui elle était têtue, voire même stupide sur ce coup-là. Enfin, lorsqu'elle choperait un sale rhume comme à chaque fois, elle se déciderait enfin à enfiler les couches de vêtements qui la protégeront convenablement, avant de patiemment attendre le retour des beaux jours.

Quittant enfin sa voiture, claquant la portière, la jeune femme prit le chemin de son appartement, tentant de ne prêter aucune importance à l'air frais ambiant. Elle avait fait un tour à Hachioji pour renouveler ses stocks de livres et surtout faire réparer ses lunettes qu'elle avait réussis à briser en posant ses fesses dessus. La prochaine fois, elle évitera de les laisser trainer bêtement sur sa chaise ! Soupirant doucement, elle pénétra dans le bâtiment Edo avant de regagner ses quartiers. Néanmoins, elle n'eut pas vraiment le temps de commencer le rangement de ses emplettes qu'on l'informa que Dean venait de passer, il y avait tout juste quelques minutes. Remerciant le messager, elle attrapa au fond de son sac son téléphone portable, composa le numéro de l'infirmier mais n'eut aucune réponse hormis le répondeur. Alors, à son tour, elle alla taper à la porte de son appartement, mais n'obtint rien d'autre qu'une vague réponse... Il était soi-disant parti se promener... Et avec ça, la Japonaise n'allait pas aller bien loin. Belle organisation ! Ne pouvait-il pas l'appeler après avoir vu qu'elle n'était pas là ? Bah non. Soupirant, elle remercia le colocataire de l'Américain avant de faire machine arrière. Les deux jeunes gens ne cachaient pas leur toute jeune relation, sans non plus l'exposer à la vue de tous... ce qui expliquait pourquoi ils allaient à tour de rôle tambouriner à la porte du voisin. En attendant, Miku était maintenant agacée. Il ne lui en fallait pas beaucoup, mais elle aurait vraiment aimé que son jeune ami mette plus d'entrain à la retrouver... Après, il souhaitait peut-être juste la prévenir qu'il partait pour le weekend, qu'il allait commander des pizzas pour ce soir... Elle ne savait pas ce qu'il lui voulait et c'était cela qui l'embêtait. Rien de bien grave, c'était certain, sans quoi il aurait appelé sur son téléphone.

En attendant, il devait être ici, car elle avait aperçu sur le parking sa voiture si particulière... mais partir en expédition pour tenter de le retrouver n'était pas si simple. Elle passa par l'infirmerie, sans succès, avant de rejoindre l'extérieur. Regagnant le parking, elle constata que la voiture était toujours là... Soupirant une nouvelle fois, Miku n'allait pas s'amuser à faire le tour de tout le lycée pour le retrouver... Elle entreprit juste de faire celui du bâtiment Edo sans grande conviction, mais pourtant cette entreprise s'avéra payante, car elle le retrouva. Devant le chenil, l'Américain semblait fasciné par une bête, un joli petit chien qui n'avait rien de petit. Elle ne resta que quelques secondes à admirer le spectacle, avant de s'approcher. Ce fut le chien qui la remarqua en premier, la regardant, alors qu'elle se baissait pour enlacer Dean, le faisant visiblement un peu sursauter. Déposant un baiser sur sa tempe, elle ouvrit la bouche pour décliner son identité même si elle espérait être bien la seule à le prendre dans ses bras de cette manière :

«La légende raconte que tu me cherches... T'ai-je manqué ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Dim 25 Mar - 14:41

Lorsque deux bras entourèrent ses épaules, Dean sursauta et réprima à temps un cri de surprise. Pourtant, en voyant le chien qui s’immobilisa, il aurait pu se douter que quelque chose allait arriver. Enfin soit. Notre infirmier reconnu les mains de Miku et sourit doucement lorsque celle-ci lui déposa un baiser sur la tempe avant de prendre la parole. Les yeux mi clos, il écouta le son de sa voix et soupira doucement puis tourna la tête sur le côté, juste assez pour apercevoir la jeune femme du coin de l’œil.

« Non, ce n’est qu’un mythe » dit-il sur un ton amusé, sans perdre son sourire et se redressa avant de se tourner complètement vers Miku.

Lui attrapant la main, il l’obligea à se relever à son tour puis l’attira contre lui et déposa un doux baiser sur ses lèvres … avant d’être déranger pas l’aboiement du chien. Celui-ci avait le regard rivé sur eux, la queue toujours frétillante, se demandant surement ce qu’ils faisaient et pourquoi Dean avant arrêté de le caresser. L’observant du coin de l’œil, Dean secoua la tête et soupira doucement

« Sale voyeur, va … » grogna-t-il à l’adresse du chien.

Le canidé se tu instantanément, regardant notre infirmier la tête incliné sur le côté. Sans pouvoir s’en empêcher, Dean éclata de rire et secoua doucement la tête, avant de se détacher de Miku et de s’accroupir à nouveau devant l’animal.

« C’est vraiment une belle bête » dit-il en passant ses doigts dans le pelage du chien « tu sais à qui il appartient ? » reprit-il en tournant sa tête vers Miku.


Dernière édition par Dean Onwara le Ven 6 Avr - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Jeu 5 Avr - 20:21

L'effet de surprise dissipé, Miku se releva pour permettre au jeune homme de faire de même. Lui disant bonjour à la manière des amoureux, Dean se laissa alors distraire par les aboiements du chien, toujours présent derrière le grillage à les observer. La bête semblait s'amuser de la situation, usant de son aboiement rauque pour attirer l'attention de l'infirmier et cela pour que ce dernier revienne le caresser. Miku préférait les lapins, mais elle ne pouvait nier la supériorité intellectuelle des chiens. Ces animaux n'étaient pas connus pour être les meilleurs amis de l'homme sans fondement... Ils avaient même parfois, dans le regard, ce petit quelque chose indiquant qu'ils comprenaient tout... C'était perturbant.

La japonaise sourit alors doucement lorsque le Berger australien se fit qualifier de voyeur et qu'il stoppa ses aboiements intempestifs. Riant de bon cœur, Dean se détacha d'elle pour retourner s'occuper de son nouvel ami. Le canidé sembla apprécier... et Miku fut incapable de dire qui de l'Américain ou du chien prenait le plus de plaisir lors de ce moment de tendresse. En attendant, la jeune femme ne pouvait répondre à la question de son petit ami... Le garçon de chenil aurait certainement cette information, mais pas elle...

« Je ne peux te répondre… Il n’a pas de collier sous ses grosses touffes de poils ? »

Malheureusement non... Le toutou n'avait aucun collier, aucune médaille, qui puisse leur donner un petit indice sur son nom ou celui de son propriétaire. Cela aurait été trop facile...

En attendant, elle ne connaissait absolument pas le fonctionnement du chenil, mais il était évident qu'avoir l'animal de compagnie à proximité du lieu de vie était important pour les lycéens. Néanmoins, la Japonaise se demandait si passer ses journées derrière le grillage du chenil était tout aussi bénéfique pour les chiens. Ne seraient-ils pas plus heureux au domicile avec les parents des lycéens ? Bonne question à laquelle Miku n'avait pas non plus de réponse. C'était bien connu, avoir un animal de compagnie au Japon était une chose bien difficile, notamment à cause du manque de place... C'était l'avantage certain du lapin, il ne lui fallait pas une cour énorme pour qu'il puisse se détendre les papattes !

S'adossant au grillage, la jeune femme sortit de ses réflexions et tendit le bras pour atteindre la tête de Dean. Passant sa main dans ses cheveux, la Japonaise ne put retenir un sourire, se rendant compte ô combien la situation était comique : L'Américain caressait la tête du chien tandis que la Japonaise caressait la tête de l'Américain... Restait juste à savoir si l'effet produit était le même sur le canidé et que sur l'humain. En effet, le chien remuait de la queue, mais il était difficile de faire un parallèle avec Dean... Quoi que...

Ravalant une nouvelle fois ses idées tordues et perverses, elle resta encore un peu en admiration devant cette scène et devant le joli minois de Dean. Son visage était doux et rayonnant comme à son habitude... Entortillant les cheveux de l'Américain comme elle le pouvait autour de son doigt, elle attendit patiemment une contestation de la part du jeune homme, histoire de le faire râler un peu, et ne remarqua pas la présence qui s'approchait discrètement d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizue Sanada
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 208

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Dim 8 Avr - 17:00

Shizue, Shizue cette jeune fille au visage impassible et qui est tellement difficile à cerner, aujourd'hui allait peut-être un jour différent? Qui sait après tout ? Tout le monde change non? Même Shizue pourrait y arriver, même si elle n'a pas trop envie en fait. Mais, bon parfois la vie fait qu'on montre plus ses sentiments qu'autre chose, elle allait certainement découvrir ce que ça faisait de laisser aller ses sentiments. C'est ainsi que tranquillement elle s'était dirigée vers l'infirmerie pour trouver Dean, après tout il la suivait depuis plus d'un an et se connaissait assez bien, si bien qu'ils se taquinaient dès que Shizue venait dans son infirmerie, c'est bien un des seuls à voir un visage qui change en fonction des réactions et des dires, un des seuls avoir réellement Shizue comme elle est et pas toujours comme la fille studieuse et impassible.

C'est en se rendant à l'infirmerie qu'elle découvrir qu'il n'était pas là, alors qu'il lui avait dit qu'il l'accompagnerait à l'hôpital pour ses tests, vu qu'elle ne voulait pas y aller toute seule ayant peur et surtout marre des hôpitaux où on la regarde comme une bête de foire, oui c'est comme ça qu'elle se voyait dès qu'elle y allait, alors autant être rassuré avec quelqu'un avec qui elle sait qu'elle peut être tranquille. Mais, où pouvait-il être? S'il n'est pas là ni à la salle des professeurs ou peut-il être? Elle devait le trouver, même si dans un sens sa lui évite d'aller à l'hôpital, ce n’est pas comme si elle avait spécialement pris rendez-vous, elle savait juste que c'était aujourd'hui et pas sur que c'est vraiment pour ça. C'est ainsi qu'elle commence à marcher dans tout le pensionnat.

Marcher et encore marcher, elle allait finir par abandonner, quand ses pas l'amènent vers un endroit auquel elle n'aurait jamais pensé y mettre les pieds, oui elle se retrouvait près du chenil, enfin elle croit le chemin lui disait quelque chose et c'est le seul endroit où elle n'avait pas encore mis les pieds, donc elle est pratiquement sûr que c'est le chenil, c'est alors qu'elle s'avance tranquillement et une fois qu'elle vit Dean, du moins de ce qu'elle voyait et l'avait reconnu, elle s'avança plus et maintenant était sur d'elle c'était bien lui! C'est ainsi qu'elle s'avance, mais, elle était de l'autre côté et donc ne vit pas de suite Miku. C'est ainsi qu'elle dit:


" Bonjour Onwara-sensei!" Et oui quoiqu'ils étaient proches si on peut dire ça comme ça, on est à l'intérieur de l'école et le règlement la stipule bien, puis la politesse entre autres, c'est son aîné. Tout en disant ça elle vit une autre présence qui était vraiment proche de lui, enfin deux un qui ressemblait à un chien et une autre qui avait l'air d'être féminine, après tout Shizue est la meilleure pour observer ce genre de chose et pourtant continue de parler.

" Je vous trouve enfin, j'ai marché dans toute l'école pour vous trouver! Que j'en ai même la tête qui tourne! Et..."

Ce qu'elle venait de voir, la laissait assez perplexe, mais, ne le montre pas du tout, elle reste avec un visage impassible et reconnu l'autre personne c'était Takada-sensei, si on lui avait dit qu'un jour elle verrait ce genre de chose, elle ne l'aurait pas cru...

"Oh bonjour Takada-sensei" S'inclinant comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Dim 8 Avr - 18:19

Le geste de Miku entortillant ses cheveux dans ses doigts, était des plus agréables. A vrai dire, Dean aimait bien qu’on lui touche les cheveux, cela avait le don de le détendre. D’autant plus si s’était Miku qui le faisait. Ainsi, gardant son attention portée sur le canidé, notre infirmier profita encore quelques instants des doigts de sa bien aimée, avant d’incliné légèrement la tête sur le côté. Lançant un coup d’œil malicieux à la jeune femme, Dean se leva pour lui faire face.

Il plongea quelques instants son regard dans le sien, avant de s’avancer vers elle. Liant leurs lèvres dans un doux baiser, qu’il jugea bon d’approfondir au fur et à mesure, il posa une main sur la hanche de la jeune femme, l’autre main attrapant les mailles du grillage. S’approchant d’avantage d’elle, il pu sentir leur corps se toucher, et attira Miku vers lui. Il glissa discrètement sa main sous sa veste et …

… s’effraya. Une voix venait de l’interpeller. Une voix féminine. Une voix que notre jeune homme ne pouvait que reconnaître. Fermant les yeux et prenant une profonde inspiration, Dean pria pour que cette voix n’appartienne pas à celle à qui il pensait. Puis, prenant son courage à deux mains et après un coup d’œil à Miku, notre jeune homme se tourna et … se figea. C’était Shizue Sanada, la jeune fille de 3ème année. Déglutissant, il fit un pas en arrière et se força à afficher un sourire.

« Shizue … » dit-il doucement avant de toussoter légèrement, se redressant « tu … me cherchais ? Pourquoi ? »

Oui il était mal à l’aise face à la jeune fille. Mais franchement, qui ne serait pas mal à l’aise si une étudiante le voyait entreprendre des choses fortes douteuses ? Bon, d’un côté, Dean aurait pu s’y attendre et ne pas se laisser aller à ce point avec Miku … surtout dans un endroit où tout élève aurait pu les voir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Mer 11 Avr - 18:09

Le but de la manœuvre était de faire râler l'Américain... Et malheureusement (ou plutôt heureusement) ce fut un véritable échec. Ne disant rien, avant de finalement se lever pour s'approcher d'elle, Dean l'embrassa de nouveau avec envie. À l'instant où elle ferma les yeux, Miku remarqua néanmoins que le toutou continuait à jouer les voyeurs, ce qui eut tout le loisir de la faire glousser un instant. Oubliant finalement ce qui l'entourait, se laissant aller, la Japonaise tressaillit néanmoins lorsque la main froide du jeune homme passa sous ses vêtements et se posa sur sa peau. Seulement, plus que sa main gelée, ce fut la petite voix s'élevant de nulle part qui la fit sursauter. Ouvrant soudainement les yeux et tombant sur le regard interrogateur de l'Américain, elle le laissa se détacher d'elle et faire face à la nouvelle venue. Masquée par Dean, Miku ne reconnut pas tout de suite Shizue et ce fut la lycéenne qui la salua en premier, s'inclinant respectueusement comme le voulait la convenance.

« Bonjour Shizue-chan. »

Si Shizue avait une capacité déconcertante à maitriser ses émotions et à rester impassible, il n'en était pas de même pour Miku. Certainement rouge comme jamais, la Japonaise sentait la chaleur remonter le long de son visage. Se détournant alors de la jeune fille, elle laissa Dean prendre la parole, avant de s'accroupir et de reporter son attention sur le chien qui n'avait absolument rien manqué de la scène. La voix de son petit ami ne la trompa pas : la jeune professeure remarqua que lui aussi semblait plus ou moins déstabilisé. La chance de Miku dans cette histoire ? C'était Dean que Shizue cherchait et non pas elle... Ainsi, en grande courageuse qu'elle était, la Japonaise laissa le jeune homme se dépêtrer de la demoiselle comme un grand garçon... Ce qui ne l'empêcha pas de prêter une oreille discrète à la conversation voisine. Peut-être aurait-elle dû partir ? Car si cela concernait le domaine médical, la jeune fille ne souhaitait peut-être pas que tous ses professeurs soient au courant de ses problèmes... Miku verrait bien, si Shizue semblait gênée, ce qui ne lui arrivait jamais, la professeure mettrait les voiles.

En attendant, les deux tourtereaux n'avaient vraiment pas de chance... Ce n'était pas dans les habitudes de Miku de jouer les exhibitionnistes... Et là elle ne s'y était pas amusée, ou du moins, pas volontairement. C'était la faute de Dean, c'était toujours la faute de Dean. Mais que pouvait-elle y faire ? La jeune femme pouvait toujours espérer que sur un malentendu cette situation passe inaperçue, quoi que cela l'étonnerait... Shizue n'était pas la dernière des imbéciles, loin de là... Oh ! Et puis quelle importance ? L'effet de surprise passé, cette situation n'était pas plus dérangeante qu'une autre, il fallait simplement relativiser... et faire en sorte que cela ne se reproduise plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizue Sanada
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 208

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Mer 18 Avr - 9:26

À croire qu'elle a le chic de tomber toujours au bon moment, oui c'est v raiment ça, car, ce qu'elle avait entrevu avant de parler aussi fort que possible pour bien que son infirmier préféré l'entende, elle était sur d'une chose, des trucs d'adulte se passaient ici, mais, pourquoi ici? Devant le chenil? Il y a des hôtels non? Elle n'avait peut-être pas tout vu, mais, Shizue à une déduction hors du commun, puis qui est la plus observatrice? Ben elle alors bon elle n'avait pas d'autre choix que de faire mine de rien. Bref, c'est ainsi qu'elle avait interpellé Dean puis avait salué son professeur qui avait eu une grande conversation avec elle sur le fait de se faire pardonner par un garçon. En voyant ce qui s'était passé elle se dit que Miku ne devait pas avoir difficile de se faire pardonner.

Elle s'était approchée un peu plus, après tout elle était là pour quelque chose et ça ne sert à rien de devoir crier pour ne pas les déranger, le mal était déjà fait et Shizue pour ça n'est vraiment pas gêné, certes, on pourrait croire à une autre que la Shizue normal, mais, là c'était vraiment important, bien que des questions se posaientt dans sa petite tête, surtout avec les histoires qu'elle avait entendues... Il fallait qu'elle tire ça au clair plus tard, dans l'heure maintenant est de répondre à Dean.


" Tu as oublié? C'est aujourd'hui!" Se rapprochant de lui et lui dit quelque chose dans l'oreille."Quoique tu étais bien mieux occupé là!"

Elle se retire et regarde Miku, en fait elle venait de les déranger, mais, ce n’est pas un gros souci ça? Shizue veut une réponse et elle l'aura, puis ça peut toujours lui servir ce qu'elle a vu ici non? Du chantage ça veut le coup non? Oui c'est non Shizue n'est vraiment pas comme ça et encore moins vouloir mettre des bâtons dans les roues des autres, mais, ce n'est vrai que ce qu'elle avait vu la perturber... Regardant Dean elle espérait qu'il sache de quoi elle parle? C'est qui, qui la poussait pour qu'elle fasse des examens hein? Certainement pas Shizue.

"Alors tu te souviens?" Tiens d'ailleurs que faisait Miku? Elle ne l'entendait pas et elle jeta un coup d'œil quand elle la vit avec un chien. Regardant Miku puis Dean et ainsi de suite. C'est seulement maintenant qu'elle se rend compte qu'elle les gêne peut-être? Bah ce n'est pas sa faute, elle avait dû courir presque dans tous les bâtiments et elle avait commencé à avoir la tête qui tourne, signe qu'elle ne se sentait vraiment pas bien.

Mais, elle venait de se rende compte de la gourde qu'elle venait de faire... Oui elle venait de le tutoyer devant quelqu'un d'autre alors qu'elle avait dit qu'elle ne le ferait pas, mais, bon ce n'est pas comme si elle parlait fort, donc dans un sens ce n’est pas encore trop grave? Si vous croyez? Shizue ne trouve pas elle, leurs relations étaient proches, bon pas autant qu'avec Miku à ce qu'elle a vu, mais, ils avaient dépassé le stade du vouvoiement.


"Oups, désoler j'ai tutoyer alors que j'vais dit que je vouvoierais devant les autres."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Ven 27 Avr - 17:14

Dean senti sentiments changer aussi rapidement qu’ils étaient apparu. Se sentant tout d’abord rougir de plus en plus au fur et à mesure que Shizue les observait, il senti ensuite la colère l’envallir lorsqu’elle reprit la parole. Sérieux, qu’est-ce qui lui prenait ? De quoi se mêlait-elle ? Ce qu’il faisait là, avec Miku, ne le regardait que lui et n’avait pas à intéresser cette fouineuse. Ce fût pour ces raisons, que sa voix fût plus forte, sec et froide qu’il ne l’aurait voulut, lorsqu’il répondit.

« Je te l’ai pourtant dit une bonne dizaine fois, de ne pas me tutoyer au lycée »

Puis, se figeant, il soupira et se passa une main sur le visage. Shizue avait vu quelque chose qu’elle n’était pas sensé voir. Mais était-ce réellement une raison pour lui en vouloir ? En fin de compte, c’était Dean le seul fautif dans cette histoire. Serrant les poings sur son front, il crispa le visage et poussa un grognement pas très discret. Se maudissant intérieurement d’avoir fait preuve d’incompréhension, notre jeune homme dégluti et attendit encore quelques instants avant d’abaisser les bras. Sans regarder Miku, il porta son attention sur Shizue et afficha un doux sourire.

« Tu parlais de ton rendez-vous à l’hôpital, celui pour l’IRM ? » Demanda-t-il, tout en sachant pertinemment que c’était une question rhétorique. Ainsi donc, lançant un coup d’œil à sa montre, il reprit « Donc, pour te rassurer : non, je n’ai pas oublié. J’allais d’ailleurs t’appeler pour te donner l’heure exact » dit-il d’une voix plus calme « Mais le rendez-vous n’est que dans 1h30, ça ne sert à rien de partir maintenant » Dean réafficha un sourire plus serein cette fois « Je t’aurais prévenue de toute manière pour l’heure exact. Mais maintenant … je n’ai pas le temps »

Les derniers mots de sa phrases avaient été dit d’une voix tellement basse qu’aucune des deux femmes ne pouvaient l’avoir entendu. Encore fois, il se maudit pour ce qu’il venait de penser à haute voix. NE pas avoir le temps pour un patient était la dernière chose à faire, surtout en temps qu’infirmier. Mais ce qui était dit, était dit. Dean n’avait malheureusement (ou heureusement ?) pas le pouvoir de remonter le temps.

Il resta donc planter là, à fixer Shizue, tandis qu’il alla discrètement caresser le bras de Miku. Un geste qui signifiait sans doute qu’il s’excusait. Car c’était tout de même lui qui avait attiré sa bien aimée dans cette situation fort désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Mar 8 Mai - 17:41

C'était amusant à voir : lorsque Miku penchait sa tête vers la gauche, le chien faisait de même, visiblement intrigué par ce mouvement. Il avait malheureusement un peu de mal à réaliser la même prouesse vers la droite... Drôle de phénomène ! En attendant, la Japonaise réalisa qu'elle ne devait pas avoir l'air bien maligne à agiter sa tête dans un sens ou dans l'autre. Ce ne fut pourtant pas cette réflexion qui la fit arrêter ses singeries, mais bel et bien la voix de Dean qui venait de se faire beaucoup plus dure à l'égard de Shizue. Pourtant, certainement conscient de son erreur, le jeune homme se calma et retrouva un ton plus calme et doux pour lui indiquer de ne pas s'inquiéter. Miku tendit finalement l'oreille en direction des deux jeunes gens, la suite de la discussion lui paraissant on ne peut plus intéressante. Elle avait tilté à l'évocation du mot « IRM ». Ainsi Shizue avait besoin d'une visite à l'hôpital ? Miku se retint subitement, ne voulant pas s'initier dans une conversation qui ne la regardait pas et qui n'aurait pas dû avoir lieu à quelques mètres d'elle. Sa curiosité était maintenant bien émoustillée... En effet, elle n'était pas absolument au courant des soucis de santé de la jeune fille... C'était peut-être bénin après tout... Quoi qu'une IRM ! Cela ne devait pas être pris à la légère ! On ne faisait pas ce genre d'examen pour un problème sans importance.

Puis la main de Dean vint doucement lui caresser le bras, ce qu'elle apprécia. Était-ce sa manière à lui de lui demander de ne pas s'inquiéter ? Malheureusement, c'était dans la nature de Miku et elle n'allait pas vraiment réussir à dormir sans avoir plus de détails sur cette drôle d'histoire. C'était contre le secret médical, la Japonaise le savait bien, mais entre faire une petite entorse au règlement et se faire du mouron toute la nuit... Miku avait choisi ! De toute manière, elle n'allait rien crier sur les toits...

Soupirant doucement, elle attrapa la main de Dean pour qu'il l'aide à se relever, avant de finalement s'intégrer à la conversation et cela même si ce n'était pas son genre. Elle avait peut-être son mot à dire en tant que sensei... Non ?

« Mais ne risque-t-il pas d'y avoir des bouchons sur la route ? Il faut toujours partir un peu en avance pour pallier à ce genre de problèmes... »

Puis elle regretta ses mots, car à partir trop en avance, on faisait comme Miku : c’est-à-dire poireauter une demi-heure sur le lieu du rendez-vous sans rien faire…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizue Sanada
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 208

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Mar 15 Mai - 18:14

Bon, elle ne va pas le cacher encore longtemps, elle avait vu ce qui se tramait entre Dean et Miku. Et franchement y a de quoi ne pas être myope sur ça, il faudrait vraiment être aussi bête qu'un insecte pour ne pas remarquer ce qui se passait, quoique même l'insecte serait bien plus intelligent, mais, voilà ça ne la regarde pas et de toute manière pour aujourd'hui elle a tout autre chose en tête, son IRM, ce qui était bien pire ce qu'on pourrait croire pour elle, même si elle en a l'habitude ce n'est pas facile et encore moins maintenant, n'étant pas super-bien dans sa peau pour le moment. Quand il prit une voix assez froide, Shizue fit de drôle d’yeux, d'accord elle a commis une erreur, mais, tout de même faut pas abuser. Elle y répondit presque sur le même ton.

"Oui, bon ben ça va j'ai pas fait exprès non plus."

Jouer à un jeu? Non, elle ne joue pas ça l'avait simplement vexée et vu que Shizue montre bien plus ses sentiments quand elle est avec Dean qu'avec n'importe de qui, ben le résultat est celui-ci malheureusement, quand elle a du mordant on ne la reconnaît plus. Mais, il reprit une voix douce et calme, il avait intérêt (Lol), elle regarde puis lui fait une grimace comme pour dire, tu as parlé un peu trop fort de cette IRM! Elle lui fit même signe de la main pour qu'il 'abaisse un peu vers elle.

" Faut dire plus bas j'ai pas envie que tout le monde le sache." puis, le regarde correctement, en voyant le geste qu'il faisait au niveau de Miku, elle avait envie de faire la chanson des amoureux, mais elle se retient, quand il lui dit que son rendez-vous n'était que dans 1h30! Quoi pas possible? Et le dire le matin ça n'aurait pas été mieux?

"Oui, ben fallait me le dire avant, je suis stressée depuis ce matin à penser que je vais louper mon rendez-vous et que je vais y passer."

Elle le regarde un peu triste, elle en avait une vraie trouille de ce genre de chose, mine de rien elle a quand même peur de certaines choses. C'est ainsi qu'elle vit que Miku bougeait de son côté, arg. C’est rater elle a du tout entendu, Shizue espérait que non, mais, ce qui fait mal en plein cœur elle vient de l'avoir, une autre personne savait outre que Dean! Misère quel scandale tout de même pour elle... Bref, dans un sens ce qu'elle disait était vrai, elle regarde par-dessus l'épaule de Dean, puis regarde Dean.

"Donc autant partir plutôt? Vous n'avez rien à faire de toute manière? Du moins de plus intéressant?"

Le grand sous-entendu, voire même le gigantesque, en gros elle ne leur laissait vraiment pas le choix, elle les tient presque par le bout du nez, s'ils ne veulent pas que quelque chose soit divulgué et que les regards indiscrets commencent à venir de plus en plus.

"Et donc on y va alors?"

Les regarde à tour de rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Ven 18 Mai - 14:13

Dean aimait bien Shizue, mais parfois, comme maintenant, il ne la supportait pas. C’est vrai quoi, pourquoi insistait-elle ? Elle n’était pas en mesure de lui dire quoique ce soit et son insinuation sur le fait qu’il n’avait rien d’autre à faire, était encore plus énervante. Mais soit. Dean n’allait pas non plus lâcher ses nerfs sur elle. Surtout pas devant Miku. Qu’est-ce qu’elle penserait de lui ? Alors, ravalant sa colère et réussissant à la cacher sans grands problèmes, notre jeune homme afficha un petit sourire.

« Désolé » s’excusa-t-il simplement en haussant les épaules «Enfin euh … oui, on va y aller. Tu peux déjà aller au Parking. Ma voiture c’est la ford noire. La seule américaine. Enfin, tu la reconnaîtra sans problème » ajouta-t-il en souriant « je te rejoins après. Je … j’ai encore deux … trois trucs à dire à Mik … enfin à Takada-sensei. » Il continua de fixer la jeune fille, d’un regard perçant et arqua les sourcils « ok ? Je te rejoins d’ici 10 minutes. »

Sa voix avait beau être assez douce, elle ne permettait aucune réplique. De ce fait, Shizue n’avait pas le choix que te faire ce qu’il disait. Et puis, Dean devait vraiment parler à la professeure … en privé. Ils étaient ensemble, cela était un fait et ils n’allaient pas non plus se cacher. Mais ce dont il voulait lui parler, relevait de sa vie privé et Dean n’était pas du genre à l’étaler devant tout le monde

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizue Sanada
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 208

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Ven 8 Juin - 9:41

Bon, c'est sur elle n'est pas crédule et elle sait qu'elle s'est immiscé dans quelque chose qui ne la regardait pas, ais, ce n’est pas sa faute aussi, s'ils se donnaient en public comme ça surtout qu'on ne sait jamais sur qui on peut tomber alors bon... En gros ils pouvaient s'estimer heureux d'être tombé sur Shizue non? Bref, ce n'est pas pour autant qu'elle était partie tout de même qu'elle est partie, non elle avait besoin de renseignement et les aurait coûte que coûte. D'ailleurs ses informations ne firent pas tarder.

Le regarder et l'écouter, sans pouvoir en placer une, lui aussi jouait bien ses cartes il faut croire. Enfin c'est avec un petit soupir, mais, un petit sourire qui en disait long aussi. Elle avait beau les regarder elle savait que quelque chose se tramait entre ses deux là, il suffit de voir comment il se regarde et on a tout de suite compris.


"Ok, ça va j'y vais, je vous laisse, la Ford noir, pas compliquer, j'y vais de ce pas."

Oui, enfin assez lentement aussi elle ne voulait pas rater certaines choses, mais, malheureusement pour elle Dean était toujours au point du je te surveille pour que tu partes, ça ne te regarde pas ce qui va arriver où ce qui va être dit. C'est bon elle avait compris elle s'en va pour l'attendre à la Ford noir. Avec sourire et petites idées derrières la tête de ce qui va se passer entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Mer 18 Juil - 10:21

Shizue était d'un naturel... Miku ne put s'empêcher de sourire lorsqu'elle balança, il n'y avait pas d'autre mot, à Dean qu'il n'avait rien de mieux à faire. Dans tous les cas, il se devait d'être prudent et partir le plus tôt possible était important. Une IRM n'était pas une chose banale et la lycéenne avait visiblement besoin d'être rassurée. Dean devait donc répondre à l'appel du devoir en garçon courageux. Il l'avait compris et invita donc Shizue à rejoindre sa voiture sur le parking. Shizue n'allait pas pouvoir louper ce machin rectangulaire qui faisait un bruit infernal. La Japonaise élargit son sourire lorsqu'elle écouta l'infirmier décrire son véhicule... "La seule Américaine". Voyons Dean, les filles ne s'y connaissent pas en voiture... c'était pourtant une évidence !

Néanmoins, Shizue sembla penser que trouver une Ford noire n'était pas si difficile... C'était peut-être en fin de compte Miku qui avait de réels problèmes avec les belles mécaniques, allez donc savoir ! En attendant, la lycéenne tourna les talons et la professeur la suivit du regard quelques instants, tandis que le chien fit de même, semblant attristé par le départ de sa nouvelle amie qui ne l'avait, en fin de compte, même pas salué.

Faisant maintenant face à Dean, Miku lui sourit de nouveau, se rendant compte ô combien le pauvre jeune homme avait été perturbé par cette arrivée soudaine. Posant sa main sur son épaule comme pour le secouer, elle ne put retenir une gentille petite moquerie :


« Tu vas t'en remettre mon petit Dean ? Tu veux peut-être un massage pour décompresser ? »

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, Miku n'était plus gênée et relativisée. Ce n'était pas la fin du monde, Shizue était une fille intelligente et n'allait pas raconter ce qu'elle avait vu sur tous les toits. Inutile donc de trop s'inquiéter pour ce petit incident.

« Ne traine pas trop, j'ai l'impression que Shizue a vraiment besoin de toi ! On se verra plus tard ok ? »

Il avait prétendu à la jeune fille avoir encore une ou deux petites choses à régler avec Miku, mais la principale concernée se doutait bien que soit il voulait de nouveau s'excuser, soit fixer une date et une heure pour leur prochaine rencontre. Rien de plus important que l'IRM d'une adolescente en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Dim 22 Juil - 9:10

Enfin Shizue était partie et il se retrouvait à nouveau seul avec Miku. Une fois que l’étudiante fût assez loin et hors d’entente, Dean soupira longuement et lourdement, s’adossant au grillage. Il ferma quelques instants les yeux pour retrouver un esprit clair, lorsqu’il senti la main de Miku se poser sur son épaule, avant qu’elle ne prenne la parole. Ce qu’elle dit, arracha un petit sourire amusé à notre jeune homme. Il est vrai qu’un massage n’était pas de refus, mais pas ici. Dehors, dans ce froid, il ne réussira sans doute pas à se détendre comme il fallait. Soit. Notre jeune homme avait à peine rouvert les yeux et porté son regard vers Miku, lorsqu’elle reprit à nouveau la parole. Elle voulait qu’il aille tout de suite rejoindre Shizue, disant qu’ils pourront se voir plus tard.

« Oui je me dépêche, mais je ne t’ai pas cherché toute la matinée pour ne passer que 10 minutes avec toi, tu sais » dit-il en se tournant vers la jeune femme. «J’avais un truc à te dire. Quelque chose qui me tient pas mal à cœur. » Il se tu, cherchant ses mots « Tu le sais que j’ai deux pères et non une mère et un père, hm ? Tu t’en rappelles, pas vrai ? Bref. Quoiqu’il en soit, l’adoption par les couples homosexuels a été accepté y a pas si longtemps en Floride. Pendant les prochaines vacances, je comptais sauter dans un avion et passer une semaine ou deux chez eux, histoire d’officialiser … mon adoption. » CE disant, il ne pût s’empêcher de rigoler Il se mordilla légèrement la lèvre inférieure puis sourit « ça me ferais vraiment plaisir que tu acceptes d’y aller avec moi. Mes parents sont d’accord et ils ont plutôt hâte de te rencontrer »

Oui, ça faisait beaucoup d’informations en une fois mais Dean n’avait pas pu s’en empêcher de poser la question à Miku, se disant que ce voyage pourrait être sympa, pour tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Mer 25 Juil - 16:32

Venait-elle d'exagérer un peu ? C'était possible, mais elle ne pouvait pas le prévoir. Dean sembla on ne peut plus déçu de devoir partir maintenant, mais surtout il avait quelque chose à lui dire qui semblait lui tenir à cœur. Miku le laissa parler, elle n'eut pas trop le choix en réalité, car l'Américain lui déballa une multitude d'informations qu'elle devait instantanément assimiler compte tenu qu'elle voulait le voir vite rejoindre Shizue. Et lorsqu'il se tut, la Japonaise comprit que la réponse qu'il attendait d'elle devait arriver maintenant. Remettant ses neurones en marche, elle remit en ordre le discours de Dean avant de lui répondre point par point :

« Comment veux-tu que j'oublie que tu aies deux pères ? Ce n'est pas banal tu sais ! »

Elle était revenue sur ce point particulier pour la simple et bonne raison qu'elle avait besoin de temps pour répondre à la question essentielle : voulait-elle partir aux États-Unis avec lui pendant les vacances ? Il la prenait complètement au dépourvu, Miku ne pouvant prévoir une telle question. Ils avaient encore un peu de temps devant eux, mais la Japonaise se doutait bien qu'il fallait prendre rapidement une décision, par respect pour la famille d'une part, mais également pour réserver et planifier tout ce qu'il fallait.

« C'est un peu inattendu tu sais ! Tu me prends complètement au dépourvu ! Mais pourquoi pas ! Il faut que je vérifie mon emploi du temps, je ne sais plus si j'ai des choses importantes de prévues... Mais on en rediscute un peu plus tard OK ? »

Prenant ses mains dans les siennes, elle lui fit un grand sourire rassurant. Il s'agissait d'une façade, car Miku ne savait pas vraiment si elle était enchantée par cette proposition. Son seul et unique voyage aux États-Unis avait plutôt mal fini, un peu beaucoup à cause de Dean, donc elle n'en gardait pas un très très bon souvenir. De plus, c'était étrange comme situation... Rencontrer ses parents... Ça faisait très officiel. C'était même étonnant venant de la part de Dean... Lui qui n'était pas du genre à s'engager, il voulait maintenant que ses parents la connaissent. Enfin ses deux pères... Cette rencontre promettait donc d'être palpitante sur bien des points... Il manquerait plus que nos deux jeunes gens tombent sur l'autre nymphomane de Nikita et là c'était le bouquet !

« Je pense que cela va te faire du bien de rentrer au pays ! Tu dois avoir hâte ! »

C’était principalement pour cette raison qu’elle n’avait pas trop le droit de le décevoir, chantier de fouilles en cours ou pas chantiers de fouilles en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Sam 28 Juil - 10:59

« C’est un peu inattendu » et « tu me prends complètement au dépourvu ». Si Dean avait écouté la voix en lui qui lui disait de baisser le regard et se sentir honteux d’avoir poser une telle question à la jeune femme, il aurait sans doute ignoré la suite de ses paroles. Ainsi, se forçant à cacher le fait qu’il soit déçu, il s’obligea à écouter la suite. Et heureusement ! Car Miku, même si elle n’avait pas dit oui à sa question, n’avait pas non plus dit non. Toutes les chances et toutes les possibilités étaient donc encore ouvertes ! Alors, affichant un doux sourire en coin, il continua de l’observer, tandis qu’elle lui dit que rentrer au pays lui ferait sans doute le plus grand bien.

Et elle avait on ne peut plus raison sur ce point. Dean aimait le Japon. Il en aimait la culture de laquelle il en découvrait chaque jour une autre facette. Il aimait la langue. Il en aimait la flore. Mais, fait est, que l’Amérique commençait à lui manquer crucialement. Sa langue maternelle lui manquait, ses amis américains, qu’il avait si lâchement abandonnés, lui manquaient. Ses parents qu’il n’avait plus vus depuis plus de 3 ans lui manquait. Toute sa vie américaine lui manquait. Donc, même si Miku ne voulait pas partir avec lui –ce qu’il trouverait vraiment dommage – il repartirait coute que coute, ne serait-ce que pour ses deux semaines de vacances. Mais avec Miku, ce serait mieux.

Alors, souriant tendrement, il s’approcha d’elle, lui posa une main froide sur sa joue et alla l’embrasser furtivement avant de se reculer un peu.

« Je comprend que je te prends au dépourvu, mais s’il te plait, réfléchis bien sur la question. Pour ma part, c’est décidé depuis bien longtemps : Que ce soit avec ou sans toi, je vais passer deux semaines à Milton. » dit-il avant de l’attirer contre lui « mais ça me plairait énormément que tu viennes avec. » Il se recula ensuite à de nouveau d’un pas, sans pour autant quitter la jeune femme des yeux « Je ne te demande pas une réponse dans l’immédiat et je comprendrais que tu ne veuilles – ou ne puisses – pas venir avec. Dans tous les cas je te demanderais juste de me donner la réponse le plus vit possible »

Et de préférence une positive, ajouta-t-il dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miku Takada
Prof de sciences sociales

avatar


Personnage
Âge : 27
Chambre / Appart : 4

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Mer 1 Aoû - 20:27

Dean ne risquait visiblement pas de lâcher le morceau et il avait raison. Parfois, pour ne pas dire souvent, il fallait brusquer Miku pour lui faire faire des choses qui sortaient de l'ordinaire. La jeune femme aimait son train-train, mais elle avait besoin de quelques coups de pied aux fesses pour s'évader un peu et découvrir de nouvelles choses. Elle souhaitait rester enfermée, mais souvent, elle était finalement heureuse d'avoir fait l'effort de sortir un peu. Par conséquent, plus Dean lui faisait les yeux doux pour qu'elle l'accompagne, plus il avait de chances de réussir. Il la faisait presque culpabiliser, néanmoins, elle réalisa qu'il avait décidé de partir avec ou sans elle et c'était mieux pour lui, car en cas de réel empêchement de la part de la japonaise, il n'était pas assez bête pour repousser son voyage à plus tard.

« Je te donnerais une réponse définitive avant la fin de la semaine. C'est une promesse ! Je vais consulter mon emploi du temps et je te dis quoi. »

Et il lui semblait qu'elle allait devoir lui donner une réponse positive, tant l'espoir était lisible dans les yeux de Dean. Un peu de vacances loin du Japon ne devrait pas lui faire du mal après tout ! Il fallait savoir un peu s'ouvrir au monde de temps en temps, chose que les Japonais faisaient trop rarement... car l'avenir c'était l'ouverture. Alors, si son emploi du temps ne lui interdisait pas ce voyage, elle devrait l'effectuer en compagnie de son petit ami. Néanmoins, pour l'instant, il restait des choses sérieuses à traiter qui ne pouvaient vraiment, mais vraiment pas attendre :

« Allez ! Dépêche-toi maintenant ! Shizue est en train de t'attendre ! »

Oui parce que là, Miku avait grandement l'impression qu'il avait oublié la lycéenne seule sur le parking. La pauvre, elle devait commencer sérieusement à stresser. De plus, si elle était à sa place, Miku serait vraiment en colère contre l'infirmier !

Pour l'encourager à partir en direction de son devoir, la Japonaise entreprit néanmoins de lui déposer un baiser furtif sur les lèvres, avant de lui sourire et de lui demander une dernière chose :


« Puis passes-moi un petit coup de fil lorsque vous aurez fini, histoire que je ne m'inquiète pas trop. »

Mine de rien, cette histoire d'IRM lui avait donné un petit coup au moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Onwara
Infirmier

avatar


Personnage
Âge : 25 ans
Chambre / Appart : 1

A savoir :

MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   Jeu 13 Sep - 15:32

Miku allait donc faire de son possible que l’accompagner à Milton lors des prochaines vacances. Le cœur de Dean fît un bond et s’accéléra brusquement. Sans doute était-ce dût à l’excitation car, tandis qu’il écoutait la suite des paroles de Miku, il se surprit à imaginer toute sorte de scénario possible. De son restaurant préféré à Milton, en passant par les balades dans un central Park enneigé ou à fureté dans les rues de New-York décorées pour Noël, sans oublier le Nouvel an –pour cette occasion il avait déjà une petite derrière la tête, si tout de fois Miku l’accompagnait- ou la rencontre de ses anciens amis. Oui, il y avait tant d’aspects de la vie américaine qui étaient si différents de la vie Japonaise. Et c’était justement ce genre d’aspect qui manquait crucialement à notre jeune homme.

Soit. Souriant et hochant la tête à la fin du discours de sa bien aimée, Dean s’approcha d’elle et, passant une main dans son dos et une autre dans sa nuque, il l’attira contre lui et l’embrassa avec douceur.

« Réfléchis bien » dit-il après s’être reculé juste assez pour pouvoir parler « Tu n’as que deux solutions : ou alors tu prends la mauvaise décision que tu regretteras amèrement jusqu’à la fin de ta vie, ou alors tu prends la bonne décision et tu vivras quelque chose que tu n’oublieras plus jamais. » Un sourire malicieux se forma sur ses lèvres tendis qu’il se pencha à nouveau pour l’embrasser.

Après avoir fait durer le baiser un peu plus longtemps que prévu –et l’avoir intensifier à sa propre guise- notre jeune homme lâcha Miku et se recula. Remettant sa veste en place, il lui offrit un dernier sourire.

« On se voit ce soir ok ? Je passerais chez toi »

Ce disant, il tourna les talons et parti en direction du parking rejoindre Shizue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Kindness in Words creates confidence   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kindness in Words creates confidence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Le campus de l'école :: Le parc :: Le chenil-
Sauter vers: