Partagez | 
 

 [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Dim 8 Jan - 17:14

Eiichi cousait.

Rien d'étonnant en soit me direz-vous. Après tout, lorsqu'il n'assurait pas ses obligations d'élève -suivre les cours, effectuer ses corvées, manger avec ses camarades, suer en sport, faire ses devoirs...- c'était à cette activité qu'on avait le plus de chance de le trouver en train de s'affairer. Et comme d'ordinaire lorsqu'il était penché au dessus de sa machine à coudre, le jeune homme était particulièrement concentré. Ses colocataires étaient entrés, puis ressortis, sans qu'il leur accorde la moindre attention. C'est qu'en plus d'être toujours aussi passionné par ce qu'il faisait, il était un peu nerveux. Les garçons qui acceptaient de lui servir de modèle n'étaient pas monnaie courante, sans doute par peur des racontars, et celui avec qui il avait rendez-vous faisait en plus partie, malgré son statut de première année, des mecs populaires de l'école. Eiichi avait toujours tendance à se sentir un peu intimidé devant le charisme, fusse-t-il celui d'un kohai. Pas question de se rater sur ce coup là, si Seiji appréciait ses créations, il arriverait peut-être enfin à prouver aux autres que la mode n'était pas qu'une histoire de fille.

Sans être complétement incroyable, le fait que ces deux-là trouvent un terrain d'entente avait été un peu surprenant. Après tout, ils n'avaient pas grand chose en commun, et Eiichi en voulait méchamment à Konata, une des meilleures amies du blondinet, le soir où ils s'étaient adressés la parole pour la première fois. Mais le thé et les gâteaux aidant, le couturier s'était détendu et avaient ri avec les autres de leurs mésaventures du test de courage. Et le blondinet, déjà modèle pour un autre élève qui faisait du dessin d'après ce qu'avait compris le japonais, avait accepté de le retrouver pour essayer ses créations.

A vrai dire, ils s'étaient déjà retrouvés une fois, pour prendre les premières mesures. Tout s'était bien passé et ils avaient discuté sans soucis, mais cette fois, on attaquait les choses sérieuses. Le jeune homme n'avait pas pris la peine de tomber l'uniforme mais avait retiré sa cravate qui le gênait et remontait les manches de sa chemise jusqu'aux coudes. Assis à son bureau -reconverti en atelier couture depuis bien longtemps-, il ne semblait pas s'apercevoir que chutes de tissu, fils, boutons et autres accessoires jonchaient le sol autour de lui. Il avait jeté sur son lit les pièces finies qui n'attendaient plus que Seiji pour les derniers raccords mais continuait à s'acharner sur une chemise pas tout à fait terminée qui lui donnait du fil à retordre. Rien à battre, ça valait le coup, le blond serait trop beau là dedans. Enfin heu, il aurait la classe quoi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Nakamura
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 101

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Mar 10 Jan - 19:11

Seiji travaillait.

Rien d'inhabituel en soi, ça lui arrivait au contraire souvent. Le garçon était studieux, méticuleux, soucieux de ne pas échouer quelque soit le domaine. Donc il travaillait de longues heures par jour, se détendait un peu et parlait le reste du temps avec ses amis quand ils n'allaient pas s'occuper en ville. Pour l'heure il planchait sur ses maths avec un sérieux qui aurait rendu le prof fier s'il avait été capable de l'être d'un élève. Seiji aimait bien O'Leary-sensei – au-delà de la gêne lorsqu'il se réveillait avec le chapiteau dressé et son visage en tête – mais il fallait bien reconnaître que l'Américain n'était pas pédagogue du tout. De temps en temps, il se demandait ce qu'il avait foiré pour finir prof. Et pour le moment, il se distrayait en regardant l'heure passer sur son réveil.

Une petite partie de son esprit restait focalisée sur la suite. Lorsqu'il avait servi de modèle à l'autre Américain, la rencontre avait été mitigée. En soi l'expérience était enrichissante mais être reluqué par un gay s'avérait perturbant. Et il était de notoriété commune que Togawa l'était. D'ailleurs, il cousait des vêtements par goût de la mode. Autant Seiji adorait les porter et en choisir, autant il lui paraissait étrange qu'un hétéro devienne styliste.

Et la petite partie de son esprit occupée à penser à tout cela devint un peu plus volumineuse lorsqu'il se prit à songer à Yukimichi. Il n'en avait parlé à personne et les mots refusaient de se poser sur l'exact sentiment qui l'étreignait lorsqu'il était en sa présence. La gène du test de courage ne l'avait pas vraiment lâché, le bien-être ressenti contre lui non plus et il commençait à se faire sérieusement peur. Heureusement pour lui la sonnerie du réveil le ramena à la réalité et il s'empressa de reboucher son stylo, fermer son cahier de mathématiques et se lever pour fuir ce qui définitivement le mettait mal à l'aise. Quelque instants plus tard, recoiffé et les vêtements lissés, il frappait à la porte de la chambre n°109.


« C'est Nakamura-kun, sempai. » s'annonça-t-il, attendant l'autorisation d'entrée.

Elle ne tarda pas, mais qu'elle ne fut pas sa surprise de voir son sempai très concentré sur sa tâche, des chutes de tissu l'entourant de toute part. Le blond avait bien vu sa mère coudre quelque fois mais ne se rappelait pas d'un tel chantier dans ces moments-là. D'un autre côté... Elle ne faisait pas de tenues complètes.


« Tu termines les derniers vêtements ? » le questionna-t-il donc pour lancer la conversation alors qu'il refermait la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chutesderozan.wordpress.com/
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Mer 11 Jan - 8:23

Eiichi cousait.

Oui, toujours. Pourtant le blond avait passé le seuil de sa porte et s'approchait, peut-être avec un peu d'hésitation. Mais le jeune homme ne remarqua pas ce détail, il avait déjà eu du mal à s'arracher à sa concentration pour entendre les coups frappés à la porte et identifier le nouveau venu. Après un léger temps de latence -les informations mettaient décidément plus de temps à être traitées quand il était trop absorbé dans quelque chose-, le couturier finit pas répondre à son kohai :

"Oui. J'ai presque fini. Installe toi si tu veux, j'en ai plus pour longtemps."

Seiji avait le choix, les colocataires de Togawa étant absents, les trois autres chaises de bureau étaient libres. Il aurait aussi pu se percher sur le lit d'Eiichi mais comme plusieurs vêtements avaient été jeté à la hâte en haut de l'échelle, il était plus difficile d'y accéder, évidemment.Quelques minutes s'écoulèrent encore pendant lesquelles le cadet des Togawa n'ouvrit pas la bouche, malgré sa politesse habituelle qui aurait voulu que, du haut de son statut d'hôte, il mette à l'aise son invité. Enfin, le jeune homme releva la tête et adressa un sourire chaleureux au blondinet, de nouveau présent autrement que physiquement.

"Fini. Enfin presque, mais pour les derniers raccords, essayage obligatoire !"

Sa dernière création était une chemise cintrée assez sombre mais rehaussée par endroit de quelques pièces de couleur, donnant à l'ensemble un côté original sans taper dans l'excentricité pure.

"Je sais que tu portes plutôt du clair d'habitude, j'en ai d'autres peut-être plus dans tes goûts, mais je voulais essayer un peu de noir. Ça fera ressortir ta coupe !"

Disposant avec application le haut sur son dossier de chaise pour ne pas le friper, le jeune homme se dirigea vers son lit avec entrain tout en bavardant avec son kohai sur la journée qu'il avait passé. Son animation habituelle l'avait regagné et d'un geste vif, il récupéra les frusques qu'il y avait entreposé. Faisant de la place son bureau (d'une manière qui aurait sans doute fait hurler Makoto, sa sœur faisait parti de ces gens pour lesquels pousser des choses par terres ne pouvait être qualifier de "rangement"), il y entreposa les pièces qu'il voulait faire essayer à Seiji :

"Il y en a certaines qui étaient déjà finies depuis un certain temps mais j'avais personne pour les essayer. Et il y en a spécialement pour toi !"

Deux ou trois pantalons, une autre chemise, quelques tee-shirt, un gilet en jean... Les deux garçons allaient à voir du pain sur la planche.


Dernière édition par Eiichi Togawa le Dim 29 Avr - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Nakamura
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 101

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Ven 13 Jan - 12:07

Seiji observait.

Rien d'étonnant à cela puisque son sempai, s'il avait bien remarqué qu'il était là, n'en restait pas moins concentré sur son travail. Le blond resta ainsi à l'observer durant une petite minute jusqu'au moment où, se rappelant qu'il était là, le brun lui permit de s'asseoir où il voulait. Effectivement avec trois colocataires en moins, Seiji avait le choix de la chaise. Pas forcément certain que le propriétaire en serait ravi mais désireux de s'asseoir, il alla s'installer sur celle face au lit de Togawa.

Il s'écoula encore un peu de temps avant qu'il entende la voix de celui-ci, mais celle-ci ramenait son attention sur le couturier. Avec un mouvement souple, Seiji se remit sur ses pieds et replaça la chaise comme elle l'était auparavant, puis s'approcha du brun. Il lui suffit d'entendre le mot « coupe » pour que sa main vienne remettre en place une mèche qui n'avait pas à l'être, alors que ses yeux se posait sur les tenues qu'il aurait à enfiler. A première vue cela semblait bien, et s'il était vrai qu'il affectionnait les couleurs claires, changer ne pourrait pas faire de mal.

« Aucun problème pour le noir, le principal c'est que ça m'aille. » commenta-t-il avec un léger sourire avant de poser la main sur l'un des vêtements qu'il caressa doucement. « Je ne pensais pas que tu te serais donné autant de mal pour une première fois, ni d'ailleurs que tu aurais fait des vêtements spécialement pour moi. »

Quelque part pourtant ça paraissait logique, compte tenu du cours qu'avait pris leur précédente discussion. Quant ils avaient eu fini de parler du test de courage et que Togawa avait commencé à discuter de sa passion, ils en étaient bien vite arrivé à parler essayages. Quelque part, le blond était rassuré de voir que son aîné n'avait pas de goût trop... excentriques.

« Par quoi veux-tu que je commence ? » demanda-t-il alors, tourné vers l'apprenti styliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chutesderozan.wordpress.com/
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Jeu 5 Avr - 7:05

Eiichi tournait.

Il faisait parti de ses insupportables élèves incapables de laisser longtemps les quatre pieds de leur chaise au sol. Non pas qu'il essaya de se donner un air rebelle, ça n'était pas vraiment son genre. En général, il ne s'en rendait même pas compte, c'était juste une conséquence de sa bougeotte naturelle. Mais alors quand, en plus, il disposait d'une chaise qui pivotait... Ses petits camarades de chambre devaient supportaient ses incessants et pénibles tourniquets dès qu'il se mettait à réfléchir. Ce qui était le cas à l'heure actuelle. Les jambes ramenaient en tailleurs et maintenues par une main sur ses chevilles nues, le garçon admirait le plafond en jouant les ballerines sur fauteuil, apparemment très inspiré par la question pourtant on ne peut plus simple de son camarade.

"Les pantalons. On va commencer par les pantalons." Trancha-t-il finalement avec un grand sourire à l'adresse de Seiji. Ça serait parfait pour les mettre en jambe (ahah), s'il ne s'était pas complétement foiré, il n'y aurait qu'une légère reprise à faire pour les ourlets. Tendant le premier au blondinet -assez ajusté en haut, un peu évasé pour les jambes... ben quoi, quand on avait de jolies fesses, autant les montrer !-, il se détourna pudiquement pour le laisser se changer, admirant le paysage par la fenêtre. Pas longtemps puisque très vite, il se retourna vers le 1ère année, lui jetant un coup d'œil expert presque clinique puis un sourire resplendissant.

"Ah c'est cool ! Ça te va bien ! Bon un peu long par contre... C'est celui qui était fait avant que j'ai enfin un modèle volontaire. Tu veux voir ? Y a le miroir dans la salle de bain."

Emboîtant le pas au jeune homme, il profita que celui-ci s'observait pour s'asseoir à ses pieds, une aiguille dans la bouche alors qu'il attaquait l'ourlet nécessaire.

[Voilà hmm... Je m'excuse encore platement pour cet immonde retard T.T]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Nakamura
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 101

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Dim 8 Avr - 18:00



Seiji observait.

Encore. Il observait le reflet de lui-même qui lui faisait face, la façon dont le pantalon lui tombait sur les hanches, s’élargissait vers le bas. Il observait le garçon agenouillé au sol, occupé à planter des épingles dans le tissu pour définir l’ourlet. Et il songeait que, si le Togawa était doué pour tourner et le faire attendre, il l’était aussi pour coudre. Ca tombait bien : il venait tout de même pour ça.


« J’aime bien le rendu. Tu l’avais prévu pour quelqu’un en particulier ? »

Quelqu’un d’autre que lui-même puisqu’il avait été préparé avant qu’ils ne se mettent d’accord. Est-ce que son sempai avait eu un autre mannequin avant lui ? Tout le monde avait vent des rumeurs arguant qu’il était un travesti – ce que n’importe quel mec était en mesure d’infirmer puisqu’on ne faisait pas grand cas de la nudité dans les bains. Néanmoins, avec cette idée restait celle qu’il pouvait potentiellement être gay. D’ailleurs, lui-même en était persuadé. Mais si ce n’était pas un frein – enfin pas un trop gros – pour le blondinet, d’autres pouvaient y voir un problème. Est-ce qu’un potentiel ancien « testeur » l’avait lâché de peur qu’on les croie en couple ? ou après une séparation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chutesderozan.wordpress.com/
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Ven 13 Avr - 14:05

Eiichi était concentré.

Concentré oui, mais rapide. La force de l’habitude, quand on avait pour passe-temps principal la confection de robes sophistiquées, ce n’était pas un petit ourlet qui risquait de se révéler effrayant. Avant que Seiji ait eu fini de s’admirer, le jeune homme avait épinglé son premier pli et il se déportait vers la 2ème jambe lorsque le blondinet finit par lui donner son avis. Le japonais essaya de retenir son sourire mais son attitude était parlante : il était ravi du compliment. La question par contre sembla le gêner un peu et c’est peut-être à cause de ça qu’il ne releva pas les yeux, faisant mine d’être très occupé par son labeur. Ôtant une dernière épingle de sa bouche, il marmonna quelques mots puis toussota pour essayer de reprendre de façon plus claire :

"Heu... Non. Enfin heu. Pas vraiment. Enfin... Oui un peu, mais j’ai jamais osé lui demander."

Le jeune homme se flagella mentalement. Ce genre de réponse, c’était vraiment le meilleur moyen d’attiser encore plus les rumeurs ! Alors qu’en réalité, ça n’était vraiment rien du tout ! Simplement, les garçons charismatiques l’intimidaient. Il pouvait encore gérer les kohai comme Seiji mais lorsqu’il s’agissait d’aînés, ça n’était même pas la peine d’essayer. Il avait trop honte de bégayer autant.

Eiichi prit un peu de recul, tirant sur les pattes du pantalon pour vérifier leur nouvelle longueur. Apparemment satisfait et ayant repris un peu de contenance, il fit signe à Seiji que c’était bon pour lui :

"Tu feras attention aux épingles en l’enlevant. L’autre, c’est un pantacourt, ça devrait pas poser trop de problèmes."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Nakamura
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 101

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Mer 25 Avr - 19:54

Seiji sourit.

Légèrement, bien sûr. Il ne tenait pas à ce que son sempai réalise exactement le cour de ses pensées, quand bien même elles n'étaient pas inscrites en toutes lettres sur son visage. Il n'avait pas osé demandé hein ? Un béguin qu'il n'avait pas su concrétiser ? Dans un coin de son esprit, il garda l'idée pour une éventuelle enquête à ce sujet avec Konata et Yuki. Nul doute que les deux autres seraient intrigués aussi.


« Ça marche. »

Il ne recula pas, faute de réelle place, mais se tourna et s'extirpa de l'espace entre les lits pour revenir un peu plus au centre de la pièce et enlever le pantalon. Pas de fausse pudeur et guère d'attention en fait au regard du brun. Il plia soigneusement le pantalon en deux ensuite et le tendit à son propriétaire, puis récupéra le pantacourt que son aîné lui tendit.

« Celui-là aussi était prévu pour le type dont tu parlais ? » l'interrogea-t-il en commençant à l'enfiler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chutesderozan.wordpress.com/
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Dim 29 Avr - 20:11

Eiichi prenait son pied.

Et non, ça n'était pas un pervers avec de drôles de fantasmes. Il était juste heureux quand il pouvait pratiquer sa passion, et d'autant plus quand il avait un cobaye pour ses expériences. Surtout un cobaye d'aussi bonne volonté que Seiji. Et puis c'était tellement rare qu'un mec veuille bien se prêter au jeu... Le jeune homme adressa un sourire au blond, attendant qu'il se fut changer pour regarder nouveau dans sa direction et acquiesça sans développer la question du mystérieux sempai qui l'avait inspiré. L'essayage du pantacourt ne posa pas de soucis particulier et les deux garçons enchaînèrent ensuite sur les tee-shirts. Le gilet tira par contre un fou rire à Eiichi.

"Ah non, non là, c'est vraiment pas possible. Pas ton style."

Dommage, il l'aimait bien celui-là. Tant pis, il lui allait à lui, il se le garderait, ça n'était pas bien grave. Pendant que Seiji retirait ce dernier, Eiichi jeta un coup d’œil à ce qui lui restait, à ce qu'ils avaient déjà essayé, triant ceux qui lui demandaient retouches ou non. Le garçon se gratta un instant le sourcil, pensif, puis récupéra la chemise qu'il avait finie juste avant l'arrivée de son invité :

"Tiens, on va essayer ça."

Assis sur son bureau encombré, Eiichi regarda le blondinet se changeait, ayant apparemment oublié qu'il faisait tout pour qu'on ne puisse pas lui dire qu'il matait des mecs. L’œil brillant, il sauta de son perchoir. Jusqu'à avoir arrangé un dernier pli sur l'épaule de son kohai, il retint son souffle mais quand il se recula enfin, c'était avec un sourire triomphant qui effaça presque totalement sa pose un peu maniérée :

"Je sais que c'est pas très modeste de dire ça mais je suis un génie. Il réfléchit quelques secondes pour trouver une manière de le dire qui ne le ferait pas passer pour une groupie. Ça te va vraiment très bien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makoto Togawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18
Chambre / Appart : 208

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Mer 2 Mai - 19:31

« Par le dieu renard qu’est ce que c’est que ce cirque ? O_O »

La chambre d’Eiichi ressemblait à un champ de foire ou peut-être à un magasin de Harajuku un jour de soldes. Il y avait des vêtements partout : sur les lits, les bureaux, les chaises, le sol, les autres meubles, il y en avait même un sur le rebord de la fenêtre.
Si elle avait su qu’elle s’était dépêchée pour arriver dans un tel bazar, elle aurait pris son temps dans la douche et surtout elle n’aurait pas coupé court à la discussion technique avec le reste de l’équipe de baseball pour avoir le temps de la prendre cette fichue douche. Tout ça pour aider Eiichi à faire ses maths.

Bref.

Qu’est-ce qui s’était donc passé dans cette chambre pour que tout soit dans un tel état ? Croisant les bras sous sa poitrine, Makoto fit les gros yeux et fronça les sourcils à son petit frère qui s’était arrêté en plein élan et ce n’est que là qu’elle se rendit compte de la présence d’un autre garçon dans la chambre. Un blond. Ils étaient plutôt rares dans l’école et c’est sûrement pour ça qu’elle mit tout de suite un nom sur son visage. Nakamura Seiji, de première année. Quelques pas et elle s’approcha de lui avant de s’incliner.


« Nakamura-san, désolée je ne vous avais pas vu au milieu de … de tout ça ! Je suis Makoto la Grande Sœur d’Eiichi et je m’excuse pour le désordre dans lequel il vous a accueilli. Eii-chan tu devrais avoir honte pour toi et pour notre famille è_é »

Son regard s’était détourné un instant et elle le ramena sur Nakamura. La chemise qu’il portait le mettait vraiment en valeur et on n’aurait pas hésité à lui donner une ou deux années de plus que son âge. Elle le détailla un instant et lui sourit en remettant en place une des pointes du col.

« Vous êtes vraiment très beau avec cette chemise Nakamura-san. C’est toi Eiichi qui l’a cousue ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Nakamura
Élève de la 1-A

avatar


Personnage
Âge : 16 ans
Chambre / Appart : 101

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Sam 5 Mai - 16:29

La modestie était quelque chose de très surfait, de son avis. Si Eiichi n'avait pas été bon, il aurait quitté la pièce nettement plus tôt, mais le seconde année s'en sortait particulièrement bien avec une aiguille dans la main et, allant s'observer, Seiji dut reconnaître que la chemise lui seyait vraiment bien. Celle-ci, s'il pouvait, il la garderait !

Malheureusement pour lui, une voix féminine coupa court à sa confirmation. Il referma la bouche qu'il avait ouvert pour répondre et se tourna vers celle qu'il reconnut comme étant la sœur du jeune styliste, par ailleurs camarade de classe de son meilleur ami et de Kimihiro. Note à lui-même : retourner voir le kendoka pour cette histoire avec Konata.

Le blondinet accepta les excuses avec un sourire charmeur, peu décidé à couper sa sempai dans son élan. Pour une fois, ce n'était pas lui le plus bavard, chose rare et appréciable. Il la laissa d'ailleurs s'approcher alors qu'elle touchait à son col. La proximité avait quelque chose de troublant que son regard flou (durant une seconde à peine) trahit.


« Merci sempai. Tu peux effectivement remercier ton frère, il est très doué. » commenta-t-il, répondant enfin au jeune homme qu'il avait failli oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chutesderozan.wordpress.com/
Eiichi Togawa
Élève de la 2-A

avatar


Personnage
Âge : 17 ans
Chambre / Appart : 109

A savoir :

MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   Dim 13 Mai - 4:56

Eiichi s'était changé en statue.

La porte qui s'était ouverte brusquement l'avait surpris, résultat, il s'était figé en plein mouvement.  Encore du mal à se départir de ses réflexes de gazelle effarouchée, datant de l'époque où il ne cousait qu'en cachette avec sa grand-mère ou la nuit avec une lampe de poche sous sa couette, là où d'autres ont quand même beaucoup plus de faciliter à seulement lire. C'était dur la vie de couturier maudit.

Heureusement, ce n'était que Maki. Enfin heureusement... A son exclamation, le regard d'Eiichi parcourut rapidement sa chambre, plein d'incompréhension. Il passa sur les fringues étalées par dessus les cours en vrac, jonché ça et là de bouquins ou de mangas, sans parler de son matériel de couture, sans comprendre tout de suite où sa sœur voulait en venir. Ce qui était un peu idiot, il connaissait pourtant très bien les obsessions de Makoto. Mais obnubilé par son triomphe relooking sur son kohai, ce détail ne lui vint pas tout de suite à l'esprit. Du moins jusqu'à ce que la jeune fille prenne son air... d'autoroute, faisant baisser les yeux de son petit frère qui prit ensuite une moue boudeuse.

"Oh arrête Maki-chan ! C'est juste... Un peu dispersé. Je rangerai après !"

Évidemment, sa chère sœurette ne s'arrêta pas en si bon chemin mais Seiji eut la gentillesse de ne pas relever. Le couturier était encore en train de jouer d'un pied gêné, les yeux baissés et presque prêt à s'excuser pour son comportement, quand Makoto changea complétement de sujet et que l'atmosphère devint soudain étrange. Légèrement défiant, le garçon observa la scène, les sourcils froncés. Comme son kohai avait déjà répondu, Eiichi se contenta de hocher légèrement la tête en guise de réponse, puis toussota, histoire de rappeler sa présence.

"Tu vois Seiji, onee-chan est très forte pour remarquer que ça va bien aux autres, mais elle ne veut jamais porter ce que je lui fais !"

Résigné, il s'inclina finalement légèrement :

"Enfin passons. Excuse-moi de t'avoir accueilli dans ce bazar. Et je suis content que ça te plaise. Les choses que tu aimes, garde les s'il te plaît. C'est un bon moyen pour moi que les gens repèrent mon travail."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Ch. 109] De fil en aiguille [Seiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Bâtiment Meiji [Internat] :: Premier étage-
Sauter vers: