Partagez | 
 

 Petite mise au point { Seiji Nakamura }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kantaro Fugiwara
Président des élèves
Délégué de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 102

A savoir :

MessageSujet: Petite mise au point { Seiji Nakamura }   Lun 31 Oct - 9:00

~

Étrangement, la rencontre de la veille ne lui avait pas porté sur les nerfs pendant des heures comme il l'avait cru au départ. Il était même prêt à avoir une discussion avec Tachibana pour remettre les choses à plat entre eux... mais pas aujourd'hui. Il avait trop de chose à faire pour trouver un moment de libre. Les derniers préparatifs pour la réunion terminés, il ne restait plus à Kantaro qu'à faire ce qu'il avait annoncé la veille : parler à Seiji.
D'après l'emploi du temps des premières années, le jeune homme ne serait pas difficile à trouver : le jeudi après-midi, ils avaient cours en salle d'art. Kantaro attendit donc dans le couloir que la sonnerie retentisse. Il ne fut pas bien difficile de repérer la tête blonde au milieu des autres élèves.
" Nakamura-kun. Tu as quelques minutes ? Je dois te parler. "

Le cours s'était terminé aussi tranquillement qu'à l'accoutumée et comme la majorité de ses camarades de classe, le garçon sortit de la salle en bavardant avec ses amis. Seiji ne s'était clairement pas attendu à être interpellé, encore moins par le président des élèves lui-même. Certes, l'autre garçon l'avait aidé pour ses examens d'espagnol, mais si ce n'était le salut coutumier lorsqu'il le croisait dans les couloirs, les deux adolescents ne s'étaient plus parlés depuis. Ce fut avec un peu d'appréhension qu'il accepta la demande - sourire aux lèvres comme d'habitude - et le rejoignit en s'écartant du flot d'élèves.
" Oui ? Qu'est-ce qu'il y a Fugiwara-sempai ? "

Kantaro adressa un léger sourire à son kohai et commença à avancer pour s'éloigner du couloir, trop animé pour tenir une discussion privée.
" Si ça ne te dérange pas trop, je préfère que nous allions vers les passerelles. On sera plus tranquille. "

Hochant la tête, le blondinet emboîta le pas à son aîné. Son regard se perdit devant lui, autant pour éviter les autres élèves que par confort.
" Tu voulais me voir pour quelque chose en particulier ? "

" Oui. Mais rien de grave. Ne t'en fait pas. "
Préférant ne pas en venir directement au vif du sujet, Kantaro opta pour une petite discussion banale.
" Je n'ai pas eu l'occasion de te féliciter pour tes résultats d'examens. Bravo. Tu t'en es bien sorti. "

" Pour l'espagnol je crois que j'aurais beaucoup plus peiné sans ton aide, mais merci. "
Sans être rassuré pour autant, Seiji soupçonnait que la raison pour laquelle le président des élèves venait le voir avait un rapport avec le Conseil de discipline du soir même. Il ne posa pas la question cependant.
" J'ai vu que tu avais eu 100% à tes examens d'ailleurs. T'es vraiment doué ! "

D'un geste, Kantaro redressa ses lunettes. Ce genre de commentaires, il y était habitué et les laissait glisser sur lui sans y prêter attention. Mais quand ils venaient de ses amis ou de personnes qu'il estimait, ça le touchait.
" Merci. Je pense avoir eu un peu de chance sur les sujets, tout de même. "
Pas vraiment à l'aise quand il devait parler de lui, sa réponse en devenait maladroite.

" Ca doit être ça... "
Seiji commenta la réponse modeste avec amusement. On ne pouvait pas reprocher à son sempai d'être vantard, au contraire. Aux yeux du blond, il avait accompli un véritable exploit en réussissant aussi bien pourtant.
" On ne te court pas trop après ? Entre ta position et tes résultats... "

Le petit sourire de Kantaro se transforma en rictus figé à la question du blondinet. C'était le revers de la médaille et il détestait ça, c'était le moins qu'on puisse dire.
" Un peu... Mais je ne suis pas non plus suffisamment... abordable... pour crouler sous les propositions. Heureusement. "
Et quand il y en avait, il les refusait sans détour.

Le blond se contenta d'un petit rire qui mua en simple sourire amusé. Non, le président des élèves n'était pas très abordable, mais il semblait moins insupportable quand on avait pu parler un peu avec lui qu'en le voyant simplement de loin. A nouveau, il ne répondit pas tout de suite, cette fois parce qu'ils étaient arrivés à destination. Il s'arrêta donc près d'une fenêtre sur laquelle il s'appuya à demi.
" Il vaut mieux pour toi. Certaines filles font peur. "
Il connaissait assez les à priori de l'autre pour ne pas trop craindre un désaccord de sa part. Surtout qu'il avait encore l'exemple de Shirogane en tête.
" Alors, de quoi voulais-tu qu'on discute ? "

Kantaro s'immobilisa en même temps que Seiji, se contentant d'un sourire amusé à sa remarque, et hocha la tête à sa question. Il était en effet temps de rentrer dans le vif du sujet.
" Tu as été informé que le conseil de discipline se réunissait ce soir pour discuter de l'affaire qui t'implique avec Shirogane. Je n'ai pas l'intention de revenir sur les rapports. Tout est en ordre de ce côté là. "
Il marqua une courte pause avant d'enchaîner.
" En revanche, les rumeurs ne vont pas traîner à se répandre dans les jours à venir. Avant que ça ne prenne trop d'ampleur, je voulais savoir comment tu allais. "

Seiji fixa le brun avec un peu de surprise. Comment il allait ? Plutôt bien en fait. Encore énervé lorsqu'il repensait à tout ça - surtout au sourire suffisant qu'affichait Shirogane - et il y regardait à deux fois avant de se déshabiller dans les bains, mais... Non, le plus étonnant était de voir que le président des élèves avait l'air de se soucier de lui.
" Ça va... " Il sourit un peu. " Je me méfie quand je vais me laver, j'ai toujours un peu peur de tomber sur une fille à ce moment-là, mais sinon je vais bien, merci. "
Son regard se fit un peu plus sérieux.
" Tu crois qu'il y aura des rumeurs de quel genre ? J'espère qu'on croira pas que je voulais coucher avec. J'ai pas si mauvais goût. " Le pire serait qu'on croit qu'ils essayaient des choses à trois avec Kimihiro.

La méfiance, ça, il en aurait sans doute pour quelques temps à la ressentir. Pour le reste, comme Kantaro l'avait supposé, c'était surtout la fierté du première année qui en avait pris un coup. Pour preuve, sa réaction à l'évocation des rumeurs. Le troisième année haussa légèrement des épaules en signe d'ignorance.
" Honnêtement, c'est difficile à dire. Les gens sont capables d'imaginer tout et n'importe quoi. Mais étant donné que c'est Shirogane qui va être sanctionnée, je pense que l'essentiel des rumeurs tourneront sur sa propension à l'exhibitionnisme ou sur son état de manque pour en arriver à cette extrémité. "

Un peu rasséréné à cette idée - Seiji risquait même d'en rajouter une couche s'il venait à entendre des élèves évoquer l'affaire comme ça - il se détendit un peu. Du moment que ça n'entachait pas sa réputation, les rumeurs pouvaient bien dire ce qu'elles voulaient : il s'en fichait comme d'une guigne.
" J'espère que ça se concentrera sur elle alors... Elle n'a pas trop fait le cirque à propos du conseil de discipline ? Dans les bains, elle était d'une telle mauvaise foi... "

Kantaro hocha doucement la tête. Il y aurait forcément des rumeurs sur Seiji, mais elles ne seraient pas prédominantes. Inutile de l'inquiéter avant l'heure.
" Vu la façon dont ça s'est passé, c'est le directeur qui l'a entendu. Tout comme toi. Mais d'après le rapport qu'elle a signé, elle a reconnu ses tords assez rapidement. L'affaire est donc quasiment entendue. Il ne reste qu'à se décider sur la sanction. "

Le directeur lui-même. Quand il était venu le voir, il avait bien cru que la secrétaire de direction le refoulerait. Néanmoins l'étrangère lui avait accordé une chance de parler directement à Takehiko-san et Seiji s'en était senti tout de suite flatté. Sentiment un peu étrange au milieu des autres qui l'animaient, mais agréable.
" Ca ira vite alors... " Déception ? Joie ? Les deux à la fois. Il aurait voulu qu'elle en bave un peu mais d'un autre côté ne souhaitait pas qu'on lui complique l'existence avec ça.
" Merci d'être venu me parler en tout cas sempai. " Seiji se décolla de la fenêtre et s'inclina profondément - peut-être pas autant que face à quelqu'un de plus important, mais assez pour traduire sa gratitude.

Kantaro eut un petit sourire à peine retenu en devinant les non-dits de son kohai. A sa place, il aurait été des plus vindicatifs, il en était certain. D'ailleurs, il comptait bien intervenir si la sanction lui semblait trop légère et, donc, inappropriée.
Il inclina la tête en retour, pour accepter ses remerciements.
" Je n'ai fait que mon devoir. Normalement c'est Tachibana qui aurait dû s'en charger mais... il était débordé... et n'aurait pas pu te voir avant la réunion. Et puis, on se connaît depuis quelques temps maintenant. J'ai pensé que ce serait mieux comme ça. "
Il avait volontairement omis de parler de la désinvolture du jeune délégué pour ne pas le mettre en porte à faux.
" Je ne te retiens pas plus longtemps, Nakamura-kun. Mais si tu ressens le besoin de parler de tout ça plus tard, n'hésite pas à venir me voir surtout. "
Après avoir salué son cadet, Kantaro prit la direction de la salle du conseil des élèves où plusieurs tâches l'attendaient. Dire qu'il avait dû renoncer à son entraînement de tennis à cause de cette histoire.

Seiji ne commenta pas non plus le comportement de son délégué. Il ne l'appréciait de toute façon pas énormément et préférait de loin avoir affaire à son sempai, alors quelle que soit la raison pour laquelle l'autre n'était pas venu, il ne le regrettait pas. Le garçon garda toutefois ses pensées pour lui et salua son aîné lorsque celui-ci prit congé.
" Merci encore sempai. Bonne journée ! "
Et tandis que l'autre partait dans une direction, le première année rejoignit sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Petite mise au point { Seiji Nakamura }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Passerelles :: Passerelles-
Sauter vers: