Partagez | 
 

 Carpe Diem (Machi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Carpe Diem (Machi)   Jeu 28 Juil - 19:24

Que voila une magnifique journée que Yahei venait de passer. Les vacances étaient si proches qu'il pouvait presque sentir l'effluve de la liberté. Encore quelques temps a tenir et il pourrait s'en aller, profiter du soleil et penser a autre chose qu'aux cours! Il ne savait toujours pas où il allait aller d'ailleurs mais une chose est sur: il partirait loin et au soleil! Après tout il était riche alors autant en profiter. Le monde était a sa portée... et il serait bien sot de ne pas accepter son invitation. Il avait encore le temps de chercher une destination. La journée avait été des plus douces, il n'y avait plus d'interrogations écrites après les examens et les jeunes filles étaient un peu plus ouvertes a son esprit lubrique. Sans doute l'appel de la liberté qui les rendait moins craintives et plus... encline a accepter ses avance. Déjà qu'il y avait très peu de jeune demoiselles capables de lui résister, autant dire qu'en cette période il avait le champ encore plus large dans le choix de ses partenaires.

D'ailleurs il en avait trouvé une d'exception. Une jeune fille de deuxième année qui l'intéressé depuis quelques temps. Attirance purement physique puisqu'après avoir un peu discuté avec elle il s'était vite aperçu qu'elle était ennuyeuse a souhait. Après avoir feint l'intéressé aussi longtemps qu'il le pouvait, Yahei avait réussit a inviter la jeune fille sur le toit après les cours, histoire de l'avoir un peu pour lui tout seul a l'abri des regards indiscrets. L'endroit était romantique, le paysage plus que flatteur et après quelques gestes tendres et quelques belles paroles, Yahei finit par avoir ce qu'il voulait. La jeune fille n'opposa aucunes résistances quand il passa sa main sur sa joue et réclama presque un baiser en fermant les yeux d'elle même et en tendant ses lèvres. Le jeune homme n'avait plus qu'a prendre ce qui lui était offert. La chasse était terminée.. le véritable jeu pouvait commencer.

D'abord quelques baisers chastes, quelques caresses, et puis les échanges se firent plus intense. La jeune fille montra enfin son vrai visage, une vraie tigresse. Elle prit même les devants, Yahei souriant légèrement en se laissant faire, voyant un peu ce qu'elle pouvait lui offrir. Bizarrement Yahei ne se sentait pas au mieux.. il devrait être comblé par les attentions délicates de la jeune fille.. et pourtant il semblait avoir la tête ailleurs. Il se garda bien de le faire paraitre et plaqua la jeune fille contre la rambarde, l'embrassant avec un peu plus de fougue en glissant sa main le long de sa cuisse.. remontant lentement.. très lentement... jusqu'a ce que la porte ne s'ouvre, l'arrêtant dans son geste. Yahei grogna légèrement. Qui osait les déranger de cette façon?! La jeune fille prit peur, sans doute génée de se retrouver dans cette posture, et elle fila en courant, bousculant l'inconnue pour disparaitre dans l'escalier. Et voila! On avait fait fuir son jouet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Ven 29 Juil - 1:32

    Sauvée par le gong ! Les cours s’achèvent enfin pour une après midi de calme et de repos. Malgré son sérieux en cours, la fainéantise se fait ressentir de plus en plus à l’approche des vacances d’été. Le soleil. Bronzer. La plage. Durant l’été, ce que Machi aime par-dessus tout, c’est les marques de bronzage sur sa peau, qui démarquent joliment les formes de son maillot de bain. Certains trouveraient ça plutôt laid, voire hideux. Mais attention, il faut savoir bronzer sans tomber dans l’excès. Le but ici n’étant pas de se chopper le cancer de la peau, ou des coups de soleil à en éplucher l’épiderme. Non, on parle bien d’un joli teint pain d’épice qui embellit les formes harmonieuses de la jeune fille.

    Plus que quelques jours, et elle pourra s’adonner librement à ses hobbies. En attendant, Machi s’impatiente ; hâte d’être au couché du soleil. De plus, la nuit s’annonce particulièrement bien étoilée ce soir… Admirer les étoiles filantes, plonger dans le noir profond du ciel, scintillant de milliers de billes blanches. Ces instants où elle se retrouve seule sur le toit, entre ciel et terre, entre elle et … son père. Des moments qu’elle aime vivre seule, sans le moindre bruit, sauf le sifflement du vent qui bourdonne dans ses oreilles… Et oui Machi a l’habitude de se rendre une nuit par semaine sur le toit, pour profiter de ces instants uniques. Un soleil qui s’éteint révélant la beauté d’un ciel parsemé d’étoiles.

    Elle saisit son carnet de dessin, un ou deux crayons à papier et une gomme à la main, en cas d’inspiration soudaine une fois sur le toit avant la tombée de la nuit. Le dessin, pour Machi, est un bon moyen d’exprimer ce qu’elle ressent au plus profond d’elle. Partir d’une feuille blanche, fade et unie, poser la mine du crayon et laisser parler ses émotions du bout de ses doigts lorsque sa voix est incapable d’exprimer ses mots.

    Elle arrive à la dernière marche de l’escalier, et se retrouve au seuil de la porte qui mène au toit. Sa main abaisse la poignée, la porte s’entrouvre, et à sa grande surprise, elle prend en flag un couple entrain de se bécoter un peu plus loin ; l’ambiance est particulièrement chaude, ici ! Si c’est pas mignon. Elle retient la porte blindée afin de la refermer d’une main pour ne pas les déranger, mais celle-ci lui échappe et vient se claquer contre le mur. CLLLAAAANNNG. Grillée. La jeune fille quitte précipitamment les bras de son compagnon et bouscule fortement Machi, qui laisse tomber son matériel. Furieuse, Machi exprime son mécontentement dans un gémissement.
HEYY ! Ca va pas non ?!
    C’est vrai quoi, Machi aurait pu trébucher dans les escaliers, se tordre une cheville ou se briser un poignet… Heureusement, ce n’est que son calepin qui subit les conséquences de cette bousculade. Elle ramasse le tout et franchit enfin le seuil pour s’excuser auprès du jeune homme qui vient de perdre sa partenaire… lorsqu’elle reconnait Yahei. Et merde. Elle ne lui avait pas adresser la parole depuis qu’il avait quitté sa chambre, il y a quelques jours. Étrangement, Machi ne se sent absolument pas gênée face à lui. Au contraire, la situation lui donne même le sourire. Elle est tellement sereine que rien (ou presque) ne peut affecter sa fin de journée.
Hum… Euh… Désolée. Je viens de faire fuir ton dessert là, non ?
    Elle porte sa main à la bouche pour dissimuler son rire et ne pas énerver Yahei d’avantage.
Tu devrais la rattraper, avant qu’elle ne t’échappe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Ven 29 Juil - 8:21

Yahei regarda donc filer sa compagne d'une nuit comme un pêcheur regarde le poisson passer entre les mailles du filets. Il poussa un soupire, un peu agacé d'en arriver là, lui qui avait fait des efforts pour réussir a l'attirer ici voila que ses projets tombaient a l'eau. Il porta un peu plus d'attention a la personne qui venait de le déranger, bien décider a lui péter quelques dents... mais quand il se rendit compte qu'il s'agissait d'une jeune fille ses projets violents s'estompèrent. Encore plus quand il se rendit compte que l'inconnue en question n'était autre que Machi, il aurait reconnu sa voix n'importe où. Il resta un moment figé se demandant si elle n'allait pas lui en vouloir... et puis finalement, voyant qu'elle avait le sourire, il sourit a son tour en se frottant la nuque.

"Ouais... tant pis je vais commencer un régime."

Fit-il en riant légèrement et mettant ses mains dans ses poches a la recherche de son paquet de cigarettes. Il savait que fumer dans l'enceinte de l'école était interdit mais il n'y avait jamais personne sur le toit, en plus a cette heure là les élèves devaient commencer a se rendre au réfectoire et les autres devaient profiter du beau temps au bord du plan d'eau ou dans le parc. Il en attrapa une dans le paquet et la mit entre ses lèvres avant de l'allumer, jetant un coup d'oeil a Machi.

"Pas la peine, elle reviendra d'elle même... et puis c'est pas mon genre de courir après le gibier."

Fit-il en souriant en coin.

"Et je peux savoir ce que tu fais là?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Ven 29 Juil - 11:16

    Lui en vouloir. Pourquoi Machi ne parvient pas à être déçue, fâchée contre Yahei ? Expert pour effacer les cicatrices, n’est-ce pas ? En tout cas, ce n’était pas comme ça qu’il parviendra à panser le cœur de Machi. Elle voudrait être remontée contre lui, avoir la haine pour l’avoir vu presque prendre son pied à envenimer une jeune demoiselle piégée par la feinte du vaillant chasseur. Et après tout, Machi et Yahei ne forme pas un couple, ils ne sont jamais sortis ensemble et chacun est libre de ses actes. C’est bien ça, l’avantage du célibat. Alors pourquoi elle lui en voudrait ? Elle savait très bien que, lorsqu’il avait quitter sa chambre, il avait déjà d’autres chats à fouetter, malgré ses douces paroles. Certainement un bon moyen pour lui de camoufler sa douleur à travers l’accumulation de partenaires sexuels.

    Machi était décidée à passer une bonne soirée, seule certes, mais bien dans sa tête. Elle n’était pas prête à gâcher sa soirée, même à cause de Yahei. Demain, après demain, ou plus tard, elle se remémorera ce qu’elle vient de voir, et elle sera désillusionnée, mais pas ce soir. Alors que Machi observait attentivement Yahei avec fierté, contente d’avoir fait fuir sa poupée, il porta sa cigarette à la bouche. Machi eut une expression de dégoût en secouant doucement la tête. L’odeur de la clope la répugne. Elle avança alors en se dirigeant vers son endroit favori, où elle pouvait avoir une vue panoramique des montagnes, cadre idyllique au couché du soleil, puis se figea près de Yahei, fixant intensément son regard.
J’te fais confiance, tu parviendras bien à te faire plaisir ce soir, même avec une autre.
    Il est clair qu’il ne pouvait pas compter sur Machi pour s’amuser avec elle. Mais elle n’a pas envi de se montrer désagréable. C’est avec gaieté qu’elle répond à sa dernière réplique.
Ce que je fais là ? Et bien … Je vais me détendre.
    Elle lui montre rapidement son matériel de dessin le temps d'un coup d’œil et continue sa route. Aucune envie de s’attarder sur le sujet. Elle s’est déjà bien trop ouverte à lui la dernière fois, inutile de lui dire qu’elle vient rendre hommage à son père et qu’elle souhaite se perdre dans un dessin, il ne la comprendrait peut être pas. Arrivée à la bordure du toit, elle y dépose ses affaires et se penche doucement, prudente. Elle inspire une bonne bouffée d’air fraiche et sourit de plus belle, les cheveux légèrement remués par le vent et l’altitude. Un saut à l’élastique, ça la tenterait bien, quand elle voit cette hauteur sous ses pieds, avoir une montée d’adrénaline, se sentir mourir quelques instants, stationner en apesanteur l’espace de quelques fractions de secondes, et se sentir rattraper au niveau des chevilles avant l’impact, une mort assurée. Elle se retourne vers Yahei, sans perdre son sourire aux lèvres.
Et toi, que vas-tu faire ici, si elle ne revient pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Ven 29 Juil - 11:46

Bon.. ba il allait devoir changer ses plans pour la soirée. Lui qui avait prévu de passer au moins une bonne heure ici avec sa proie il avait maintenant une soirée e libre bien malgré lui. Il n'avait qu'a passer un coup de fil pour que la demoiselle fugitive ne soit remplacée par une proie plus docile qui répondrait favorablement a son invitation. Ca n'avait jamais été un problème pour lui et ca ne le serait surement jamais temps qu'il garderait ce physique. Il fallait rester réaliste, il était jeune, beau et riche, il aurait tord de se priver de ce que la vie lui offre sur un plateau. Déjà qu'il allait perdre sa liberté a la fin de l'année alors il comptait bien en profiter tant qu'il n'avait pas de chaines aux poignets. Il laissa s'échapper une volute de fumée blanche entre ses lèvres, sans faire attention a l'air dégouté de la jeune fille. Il éviterait de s'approcher d'elle, ca devrait suffir. Il sourit légèrement a sa première remarque et lui fit un clin d'oeil avant de regarder ailleurs. Se faire plaisir avec une autre? Oui peut être, quoi qu'il avait perdu le gout de la chasse pour le moment. Voir son gibier se sauver ne lui plaisait pas vraiment, juste au moment où il allait pouvoir profiter pleinement de sa proie. C'était agaçant.

"Te détendre? Tiens c'est marrant moins j'étais là pour faire l'inverse..."

Fit-il avant de rire légèrement... avant de se rendre compte que sa plaisanterie était peut être de mauvais gout.Il grimaça légèrement et regarda ailleurs continuant de fumer sa clope a bonne distance de Machi. Il regrettait un peu qu'elle l'ai vu dans cette situation. Il avait du perdre en crédibilité et pourtant tout ce qu'il lui avait dit était vrai... Seulement, même s'il pouvait essayer de panser les plaies des autres, il n'avait besoin de personne pour se soigner lui même. Et courir les jupons était de loin la meilleure solution qu'il avait trouver pour oublier sa solitude. Machi ne faisait pas partit de son monde... et elle n'avait rien a y faire. Trop frêle; trop fragile, trop innocente pour être souillée par le monde de Yahei. Alors il la tiendrait a l'écart, quitte a devoir se montrer froid et distant peu importe, du moment qu'il la protégeait de lui même.

"Si elle ne revient pas je ne vais pas en mourir... et puis j'ai prit l'habitude de venir ici assez souvent, seul."

Fit-il en jetant un coup d'oeil a la jeune fille.

"Hum... après si je te dérange je peux toujours aller voir ailleurs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Dim 31 Juil - 0:17

    Tsss. Si Yahei tentait d’attirer l’attention de Machi avec ce jeu de mot, c’était peine perdue. Elle adopta au contraire une attitude indifférente. Que voulez vous, c’est Yahei, on ne le refera pas. Et c’est tant mieux. Il aime séduire, manipuler, jouer. Pourvu qu’il reste tel qu’il est. C’est bien tout ce qui fait sa personnalité et… son charme ? Si Machi éprouvait une quelconque attirance, sentiment, pour lui, ce serait assurément dû à sa ressemblance physique et comportementale avec le seul homme qu’elle a aimé, mais également pour le jeu de la séduction. Machi aime plaire, et résister aux hommes tels que Yahei. Malgré ses airs ingénus, elle peut se montrer parfois très entreprenante, imprévisible et inattendue. Elle se réjouissait intérieurement que Yahei avait perdu soudainement sa collation, il ne le savait pas, mais pour la deuxième fois, elle parvenait à l’avoir rien que pour elle, en tête à tête.

    Elle s'installe confortablement sur le banc, non loin du vide sécurisé, en passant une jambe de chaque côté du siège, s'allongeant en déroulant sa colonne vertébrale contre le béton dont la fraicheur lui coupe la respiration quelques millièmes de secondes. Elle croise ses bras derrière sa tête et observe le ciel qui perd déjà son bleu pour laisser place à l'orangé. Ses variations de couleur l'apaise énormément. Une expression sereine s'installe sur son visage, sa voix douce accompagne le chant du vent qui se lève doucement.
Tu ne me déranges absolument pas.
    Elle frissonne et ne pense plus à rien, sauf à ce que Yahei vient de dire. Il a l'habitude de venir ici, lui aussi ? Pour quelles raisons ? Il est vrai que le toit est un bon endroit pour se retrouver un peu couper du monde et s'évader mentalement, enfin selon la rouquine. On ferme les yeux et il n'y a plus rien. Il peut aussi servir de cendrier, pour ceux ou celles qui ne souhaitent pas être vus à fumer en public, et accessoirement de chambre d'hôtel en plein air, comme vient de le démontrer notre séducteur fétiche. Machi hésite mais ne perd pas de temps avant de mettre en œuvre sa curiosité.
Yahei, pourquoi ? Son regard se tourne doucement vers son camarade jusqu'à ce qu'elle plonge ses yeux dans les siens. Pourquoi est-ce que tu viens si souvent ici ?
    Ça ne la regarde pas, c'est certain. Elle ignore s'il acceptera de répondre à cette question, mais elle meurt d'envie de savoir quelles sont les motivations, s'il y en a, qui poussent le jeune célibataire à se rendre régulièrement à une si haute altitude, et seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Lun 1 Aoû - 9:40

Il garda les yeux rivé sur l'horizon en soupirant, relâchant un nuage de fumée blanche qui se dissipe dans les airs. Il pensait a tout un tas de choses, n'écoutant Machi que d'une oreille distraite. Où est-ce qu'il serait dans un an a cette même période? Sans doute derrière un bureau... les cheveux coupés pour rentrer dans le moule de la société et du poste qu'il tiendrait, avec une tonne de paperasse devant lui et des responsabilités pleins les épaules. En clair, sa vie deviendrait un véritable calvaire! N'oublions pas le fait qu'il serait marié a une jeune fille qu'il a vu qu'une seule fois dans sa vie, qu'il n'apprécie guère même si elle est sans doute très jolie et très gentille. Une vie toute tracée d'avance, une vie qu'il n'avait pas choisi et sur laquelle il n'avait pas son mot a dire. Un pacte était un pacte. Son père avait tenu sa promesse jusque là, alors quand le moment viendra il faudra qu'il en fasse de même.

Il écrasa sa cigarette sur le rebord du toit et jeta un oeil a Machi en entendant le son de sa voix. Il sourit en coin, légèrement, avant de regarder de nouveau ailleurs.

"Pour réfléchir... Il arrive un moment où même la plus belle compagnie n'arrive plus a me distraire convenablement."

Fit-il en souriant a demi avant de soupirer et de s'étirer légèrement, faisant craquer sa nuque.

"Et toi? Pourquoi tu viens spécialement ici? Je pensais que tu étais plutot du genre a aimer le calme du parc."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Lun 1 Aoû - 13:39

    Machi resta silencieuse tout en projetant son regard vers l’espace. Yahei répondit à la question de Machi, et c’était ce qu’il lui importait. Elle se sentit soulagée. Mais une multitude de questions envahit ses pensées. Réfléchir sur quoi ? et pourquoi ? et se distraire ? Machi butta sur ce mot, et les dernières images de Yahei embrassant cette jeune fille, défilèrent dans sa tête. Elle ne peut s’empêcher de se remémorer le dernier baiser que ce garçon lui avait offert dans sa chambre. Yahei était-il vraiment sincère ce jour là, ou bien il ne fit jamais de différence, même pas la moindre distinction, entre elle et les autres filles ? Machi n’était-ce qu’une distraction de plus ? …

    Elle secoua doucement la tête pour chasser ce qui serait susceptible de gâcher sa soirée. Elle se redressa doucement sur le banc qui la soutenait, soupira, puis se leva et marcha en direction de Yahei, jusqu’à se positionner près de lui sans lui attribuer un seul regard.
Le parc c’est bien, mais… y’a toujours du passage un moment ou un autre. Sur le toit, beaucoup moins.
    Au parc, on croise toujours quelqu’un qu’on connait, des rires, des cris, des pleures, des amusements. La parc n’est pas toujours si calme. Et si elle aime s’y rendre, c’est surtout pour prendre des photos, et non se reposer.
Tu n’as jamais ressenti le besoin de tout plaquer, et partir sans te retourner quelque part où personne ne te suivrait ?
    Dit-elle en jetant un coup d’œil à Yahei. Elle coince ses mains dans les poches étroites de son jean et laisse ses cheveux danser au gré du vent. Ses yeux fixent la lueur rouge du soleil couchant qui illuminent ses pupilles, celles-ci se rétractant.
Moi si. Et venir ici me remet les idées en place. J'ai l'impression d'être loin de tout, l'espace d'un instant, quand je me retrouve sur ce toit.
    Machi sourit et ferme les yeux quelques secondes pour effacer l'éblouissement des rayons du soleil qui l'aveugle. Et r'ouvre les yeux après avoir tourné la tête en direction de la sortie, la même porte que la proie de Yahei avait empruntée, apeurée. Quand est-il d'elle ? Yahei avait respecté les volontés de Machi, pris soin d'elle et était resté à son chevet, en attendant qu'elle aille mieux. Mais cette fille là ? Comment peut-elle se sentir ? Trop de questions sans réponse. Machi avance d'un pas, puis fait face à Yahei, l'obligeant à la regarder.
A quoi tu jouais ce soir ?
    Et la voilà qui se mêle de ce qui ne la regarde pas. Si Yahei n'avait pas envi de la poursuivre, c'était son choix. Mais où est le gentleman qui a rencontré Machi ? Et pourquoi est-ce qu'il ne lui apporte pas la même attention qu'il avait pu offrir à la rouquine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Mar 9 Aoû - 19:28

Yahei restait a sa place, fixant le vide devant lui sans vraiment y prêter attention, juste le regard dans le vide et l'esprit ailleurs. Il pensait a toutes sortes de choses idiotes qui n'avaient pas lieux d'être mais qui lui trottaient tout de même en tête. Il ne faisait pas vraiment attention a la présence de Machi trop préoccupé par ses pensées. Ce n'est que quand la jeune fille lui posa une bien étrange question qu'il daigna enfin tourner son regard vers elle. Il resta en silence un moment a la regarder sans répondre. Oui... il y avait déjà pensé.. et pour être honnête il l'avait même déjà fait. Il était encore dans cette situation. Il était a Ginkgo pour cette raison: parce qu'il avait fait un pacte avec son père. Il avait droit a une liberté totale pendant trois ans et en échange il reprendrait les affaires familiales a la fin du temps imparti. Il avait choisit Ginkgo pour être assez éloigné de Tokyo tout en étant assez proche en cas de problèmes, il avait le droit de faire ce qu'il voulait, il n'avait pas de limites, n'obéissait a personne d'autre que lui même et il n'avait aucunes responsabilités. Pas de comptes a rendre... il était libre. Une liberté temporaire, libre pour trois ans et cette liberté touchait a sa fin. A la fin de cette année, le contrat arriverait a son terme et il devrait reprendre la direction de Tokyo pour prendre la tête des affaires familiales. Ca ne le réjouissait pas, ce n'était pas ce qu'il voulait faire de sa vie, ce n'était pas son ambition pour l'avenir... mais il n'avait pas le choix. Il ferait ce qui était prévu... parce qu'il avait donné sa parole et parce qu'il ne pouvait pas en être autrement.

Il préféra donc garder le silence, parce que tout ca ne concernait personne d'autre que lui. Machi n'avait pas besoin de le savoir, ca faisait partit de son secret. Et puis la jeune fille continua sur sa lancée, répondant a sa propre question. Yahei ne fit aucuns commentaires. Il pouvait comprendre. Pour Machi c'était juste ce toit qui constituait son échapatoire, pour lui c'était la ville en entière. Il sourit légèrement avant de la regarder se lever et s'approcher. Instinctivement il se redressa un peu pour lui faire face et l'observa en silence. La question le percuta un peu mais il s'attendait a ce qu'elle ne vienne a un moment ou a un autre, ce n'était qu'une question de temps. Il poussa un léger soupire mais sans quitter Machi des yeux.

"Un jeu dangereux"

Finit-il par dire au bout d'un petit moment, avant de sourire légèrement.

"J'avais besoin de me vider la tête, et cette jeune demoiselle avait besoin d'attentions délicates. Autant se rendre service mutuellement... mais ca s'arrête là. Je ne me souviendrait pas de son nom demain, elle m'évitera dans les couloirs, et au final on fera comme si rien de tout ca ne c'était passé..."

Il détourna les yeux pour regarder de nouveau l'horizon, gardant un moment de silence.

"Et si tu me demandais directement ce qui te tracasse vraiment, Machi... Ca serait plus simplepour nous deux et on gagnerait du temps..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Ven 20 Déc - 22:12

    Machi écoute attentivement Yahei, alors que ce dernier la perce du regard. Sur cette dernière parole alors que le jeune homme vient de se détacher, elle se retrouve scotchée et désemparée, tout à coup. Sa sérénité disparait soudainement, son sourire s’évanouit et ses lèvres s’entrebâillent. Les yeux écarquillés, elle se crispe et cesse de penser. Plus aucune information ne lui arrive au cerveau. Ses neurones semblent s’être déconnectés quelques instants. Le temps, son cœur, sa respiration, la sonorité du monde, tout est devenu immobile.
    Durant ces quelques secondes qui lui paraissent une éternité, la rouquine se rend compte que Yahei vient de la mettre au pied du mur. Son comportement envers lui ressemble à une crise de jalousie, un interrogatoire qu’une petite amie fait subir à son bien aimé. C’est ce qu’elle réalise enfin. Il va falloir parler maintenant. Tu n’as plus le choix ma belle.
    La vie qui avait fait un arrêt sur image reprend son cours. Elle parvient finalement à retrouver le contrôle de chacun de ses organes, de ses membres, et exécute immédiatement un pas en arrière sans quitter Yahei des yeux. Son expression se réanime, gênée. Elle détourne le regard et le fond dans la même direction du prince, à l’horizon. Tourner autour du pot a assez duré. Gagnons du temps.
    Ses mains se refroidissent et Machi sent une certaine moiteur s’emparer d’elle. Un frisson lui parcourt rapidement l’échine. Sa gorge se noue. Ses bras s’avèrent terriblement lourds lorsqu’elle les pose sur la rambarde devant elle. Elle joue avec ses doigts, serre les poings, rejoue avec ses doigts. Ses jambes se dérobent légèrement et lui demandent un effort surhumain pour les maintenir fermes et fixes. Plus elle s’éternise, plus le stresse lui fait perdre ses moyens. Il faut faire vite. Et jouer la carte de la sincérité.
    C’est avec courage qu’elle inspire profondément pour détendre sa cage thoracique qui refusait de s’alimenter en oxygène, et d’une voix tremblante, se lance dans ses aveux. Merci de lui avoir ouvert les yeux.
Tu te souviens de mon prénom. Pourtant.
    Lui chuchotte-t-elle d'abord. C'est avec étonnement qu'elle avait capté son prénom à travers les lèvres gourmandes de Yahei. Difficilement, elle poursuit, la voix quelque peu brouillée.
Je ne m’intéressais pas à toi avant que tu n’entres dans cette chambre. Tes lèvres m’ont touchée. Tes mots m’ont pénétrée. Et depuis, je suis possédée par un sentiment que je ne peux pas contrôler.
    Elle s’arrête et reprend son souffle. Elle l’a fait. Se l’avouer à elle-même n’était pas chose facile. Encore moins de l’exprimer auprès de l’être concerné. Sa voix s’éclaircit doucement. Elle se sent libérée d'un poid alors qu'elle n'avait même pas conscience qu'il pesait sur elle. Son visage se radoucit et ses yeux quittent le paysage pour se poser sur ses pieds. Elle n'ose plus affronter son regard.
Une force inexplicable m’attire vers toi. Malgré moi.
    Machi s'adosse à la barrière et ramène mollement ses bras le long de son corps. Les poings fermés. Elle sent ses ongles déformer les paumes de ses mains. A présent tétanisée, elle attend impatiemment la réaction de Yahei, bien qu’elle ne s’attend pas à ce qu'il la prenne dans ses bras, mais plutôt à une claque qui la remettrait intérieurement à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Jeu 26 Déc - 21:58

Les discussions dans le vide avaient toujours eu le don de le mettre de mauvaise humeur et il sentait qu'avec Machi il était partit pour parler pour ne rien dire pendant de longues minutes. Lidée ne l'enchantait pas, alors il avait été direct. Peut être un peu trop, il regrettait parfois sa franchise et le fait de manquer de tact sur certaines choses. Il aurait voulu s'excuser mais les mots refusaient de sortir. Fierté? Surement... Toujours est-il que c'est avec un regard lourd qu'il observait maintenant la jeune fille qui lui faisait face. Elle observe l'horizon, privant le prince de la vue de ses magnifiques yeux. S'il avait croisé son regard peut être qu'il se serait aperçu de la gène de la demoiselle, et peut être qu'il aurait eu plus de facilité a s'excuser. Mais il devait se contenter de regarder la belle chevelure de la jeune fille qui voltigeait au rythme du vent.

Elle mit longtemps a trouver ses mots, un moment qui lui paru une éternité. C'est seulement a ce moment là que Yahei comprit que la jeune fille était peut être plus embarrassée qu'il ne le pensait. Et puis il entendit la voix tremblante de Machi et il n'y eut plus aucun doutes. Yahei écoutait tranquillement chacun des mots de la jeune fille et , même s'il ne le laissait pas paraitre il était complètement abasourdit par ce qu'il entendait. Evidemment ce n'était pas la première fois qu'une jeune fille tombait amoureuse de lui et il avait du en repousser plus d'une... mais il n'aurait jamais pensé que Machi ferait partit de ces demoiselles. Elle qui semblait toujours si distante, si intouchable. Il avait toujours été convaincu que pour elle, il ne représentait rien de bien sérieux. Juste un camarade de classe sans intérêt qui avait un physique avantageux et avec qui elle avait prit du bon temps une fois, sans aller trop loin pour autant.

Mais voila que ces illusions volaient en éclat. Il avait devant lui une jeune fille qu'il appréciait et qui lui ouvrait son coeur... Et le Prince ne savait plus du tout où il en était. Il déglutit légèrement quand la jeune fille eu finit ses explications et il garda le silence un long moment, en réfléchissant. Que faire? Que dire? La repousser? .. Oui mais comment? C'était surement la chose la plus intelligente a faire, lui qui était incapable de tenir une relation sérieuse. La dernière fois qu'il avait essayer ... son amour l'avait abandonné et il n'avait plus jamais entendu parlé de lui. Depuis il était devenu tellement froid, tellement .. cruel qu'il se surprenait quelques fois dans ses paroles et dans ses actes. Comment faire cette fois? S'il se montrait suffisament cruel avec Machi peut être qu'elle n'aurait plus jamais envie de le revoir... peut être qu'il pourrait la protéger en la tenant éloigné de lui...

Il soupira légèrement et baissa les yeux pour finalement les relever sur la jeune fille. Non .. il n'avait pas envie d'être cruel avec elle, ni de la blesser. Il ne savait pas quoi dire.. mais il s'efforça de trouver les mots justes pour briser le silence qui se faisait pesant.

"Je... ne sais pas trop quoi te répondre Ogawa... si ce n'est que je te ferais plus de mal que de bien."

Finit-il par dire. Il faut avouer que ce n'était pas très original mais il n'avait pas trouvé mieux que ca sur le coup.

"Je veux dire... Je ne sais pas ce que je veux moi même, je suis perdu depuis un petit moment sentimentalement parlant.. alors..."

Il soupira longuement. Bon sang qu'est ce que c'était difficile de s'exprimer sur ce genre de sujets! Il se massa la nuque nerveusement alors qu'un coup de vent fit s'envoler sa longue chevelure d'ébène avant qu'il ne daigne de nouveau reposer son regard sur la jeune fille.

".. Je t'apprécie énormément Machi... plus que je ne veux bien le montrer crois moi... Je t'apprécie tellement que j'ai peur de te souiller rien qu'en te regardant... rien qu'en te touchant... Au point que je juge mes lèvres indignes des tiennes."

Il ose faire un pas dans sa direction et lentement il effleura la joue de la jeune fille, lui faisant lever les yeux vers lui pour avoir le plaisir de contempler les siens. Son pouce passa lentement sur les lèvres de la jeune fille avant d'esquisser un sourire léger.

"Je me considère déjà chanceux d'avoir eu l'honneur de goûter a la saveur d'un de tes baisers.. et j'envie le jour où je pourrais sentir le parfum et la douceur de ta peau contre la mienne... Cependant... Mon corps est la seule chose que je puisse t'offrir..."

Il se pencha lentement vers elle, déposant tendrement ses lèvres sur le front de la demoiselle.

"Je m'en voudrais tellement de te blesser Machi... bien plus que tu ne le crois.. bien plus que je ne veuille le montrer... Je tiens a toi.. plus que je ne le devrais... Je ne sais pas pourquoi... Je ne sais pas par quelle magie tu arrive a réchauffer la glace que j'abrite... "

Sa dernière phrase se perdit dans un murmure... et pour la première fois depuis longtemps, le Prince ne su quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   Dim 29 Déc - 10:52

    Après quelques minutes à écouter le chant du vent, tantôt grave, tantôt aigu, la voix de Yahei résonne enfin. Lorsque le jeune homme attaque son discours, Machi, attentive et silencieuse, suit précieusement chacune de ses douces paroles, les yeux rivés sur le sol. Elle connait ce que Yahei lui répète pour la deuxième fois. Il ne répondra jamais aux mêmes sentiments qu’elle peut éprouver envers lui. Pour l’instant. C’est pourquoi elle espérait de tout cœur ne pas ressentir cette possession. Mais voilà que ça lui était tombé dessus. Merde. Ses yeux se ferment, sans relâcher ses poings.

    Ebahie, elle n’en revient pas. Il l’apprécie… plus qu’elle ne pouvait l’imaginer. Ses poings se relâchent et alors qu’elle tente de retourner dans sa tête la dernière phrase du jeune homme, elle sent la chaleur de sa main se confondre avec la fraicheur de son visage. Ses yeux brillants se plongent immédiatement dans les siens. Un moment intense qu’elle aimerait se souvenir. « Yahei… Tes doigts… Tes mains… ». A cet instant, son cœur palpite un peu plus fort. Une décharge électrique chatouille l’intérieur de son ventre. Ses doigts à présent décrispés, elle les mènent dans un geste nonchalant aux poignets de Yahei. Et ne cesse d’absorber les mots du prince, lui rendant son sourire.

    Tout est si lent et si rapide. Elle ne réalise pas. Ce n’était pas cette réaction qu’elle attendait de la part de Yahei. Et pourtant. Et pourtant… Il l’embrasse sur le front et là… Et là… Son murmure presque inaudible oblige la rouquine à rejoindre son étreinte précipitamment. Tant pis s’il la repousse. Tant pis s’il refuse. Ce contact, elle en a besoin, là, tout de suite. Ses bras encerclent sa taille. Ses mains se referment doucement dans le dos de Yahei. Son visage s’enfouit contre lui. Elle hume son odeur. Elle ne l’avait pas oubliée. Une plénitude s’empare d’elle. Puis, lentement, ses lèvres effleurent la clavicule, le cou, la joue du garçon. Elle s’immobilise au niveau de ses lèvres désirables, les yeux clos. « Tu ne t’en rends pas compte, tu m’ouvres ton cœur, petit à petit. Merci… ». Quelques secondes s’écoulent. Le doux parfum de leurs haleines s’échange. Ses mains empoignent délicatement son cou, mêlant ses doigts aux cheveux errants de Yahei. C’était comment la dernière, déjà ? « Je veux me souvenir… Pardonnes moi … ». Ses lèvres rencontrent une deuxième fois celles de Yahei. Un baiser chaud, doux et tendre, sans faire danser sa langue dans la bouche du brun. Juste… des lèvres qui se dégustent vivement.

    Elle quitte cet échange, naturellement, lentement. Elle rouvre les yeux. Et d’un regard soutenu, sérieux, convainquant…
Je suis forte, Yahei.
    Il ne s’imagine pas à quel point elle est prête à affronter ses sautes d’humeur, ses caprices, répondre à ses envies, ses besoins. Embellir sa vie. Un petit bout de jeune femme déterminée à partager les hauts et les bas de ce qu’un garçon tel que Yahei est capable de lui faire subir. Elle sait qu’il la ferait chanter. Qu’il la blesserait de temps en temps. Mais le couple parfait n’existe pas. Le mec gentil, serviable, qui dit oui à tout ne l’intéresse pas. Avoir une place dans une relation, se sentir utile, faire évoluer les choses, soutenir. C’est ça, qu’elle aime. Qui l’attire. Yahei, jeune homme mystérieux, froid, distant, imbu de sa personne, dissimule une personnalité que la rouquine souhaite par-dessus tout découvrir. Peu importe le temps qu’il lui faudra.
Je serai patiente.
    Lui dit-elle d'un ton enjoué, lui lançant l'un de ses plus beau sourire. Et quand le moment viendra, leurs corps fusionneront, parce que des sentiments naitront. Elle rompt cette proximité qui les unissait il y a quelques minutes, se rendant gaiement sur le banc où son matériel l'attend sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Carpe Diem (Machi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Carpe Diem (Machi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Bâtiment Showa [Cours] :: Toit-
Sauter vers: