Partagez | 
 

 [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Sam 25 Juin - 18:09

    Les examens sont enfin terminés. Semaine de concentration intensive et assurer un maximum de points pour ce premier trimestre, sous la chaleur torride de ce mois de juillet qui débute. Rien de tel pour oublier le stress que d’aller courir une petite demi-heure au stade d’athlétisme. Elle saute dans son short rose pâle, légèrement fendu sur le côté de ses cuisses, un débardeur blanc qui soutient sa poitrine, attache ses cheveux en queue de cheval, oubliant les quelques mèches rebelles, prépare son i-pod nano dont les écouteurs épousent l’orifice de ses oreilles, et sous les pulsations de la musique de BassHunter, elle quitte sa chambre et s’en va courir.

    Machi apprécie tout particulièrement le footing, parce qu’elle sent sa peau moite se recouvrir de transpiration, ses muscles fins s’échauffer sous les efforts de ses jambes élancées, ses abdominaux se renforcent lorsqu’elle prend soin de les contracter pendant qu’elle court. Chaque partie musculaire de son corps travaille, marquant chacun de ses pas au rythme du tempo de la chanson qui défile.

    Un tour de piste, un deuxième, un troisième, elle ne les compte plus, et se laisse aller selon sa fatigue. Sous les rayons du soleil ardent, sa peau rougit légèrement, des gouttes de sueur perlent son front qui d’habitude est dépourvu d'imperfections, des mèches de cheveux se plaquent au niveau de son cou. Tonicité. Endurance. Tant qu’elle n’aura pas atteint la limite de ses capacités, elle continue dans son élan.

    Une trentaine de minutes s’écoulent. Elle ralentit la cadence, et termine par marcher afin de retrouver un rythme cardiaque correct. Se dirigeant vers la sortie du stade, elle n’oublie pas de se réhydrater avec la bouteille d’eau qu’elle a apportée avec elle, gorgée par gorgée. Elle entoure son cou d’une petite serviette afin d’éponger la sueur, fait deux ou trois exercices d’étirement, et rentre tranquillement à l’internat.

    Elle adore courir, mais ce qu’elle préfère par-dessus tout, à la fin de l’effort, c’est s’adonner aux effets des endorphines libérées par son cerveau. Ce sentiment de bien être que lui procure le sport. Elle n’a qu’une hâte, c’est de prendre une bonne douche et tomber, sereine dans son lit, sans aucune pensée, juste avec cette sensation de liberté.

    De retour dans sa chambre, calme, elle constate le désordre laissé par ses colocataires. Blasée, elle préfère réécouter l’une de ses chansons préférées de Joan Jett et en oublie de fermer la porte derrière elle. Instinctivement, elle se met à chantonner et à faire de petits balancements de la tête au rythme de la rockeuse, tout en rangeant un peu son côté de la chambre avant d’aller apprécier la douche qui l’attend.


Dernière édition par Machi Ogawa le Mer 27 Juil - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Dim 26 Juin - 19:57

Fin des examens, fin des prises de tête et des révisions a la cons qui lui empoisonnaient l'existence! Le Prince était de nouveau libre de s'adonner a sa passion favorite: la drague. Seulement il fallait se remettre dans le bain en douceur.. et pour être parfaitement honnête après son histoire laborieuse avec Rinji il avait prit la décision de ne plus mettre de sentiments dans ses relations. Il mettait donc un point d'honneur a jeter vite fait bien fait les demoiselles et les jeunes hommes qu'il avait pu mettre dans son lit une fois qu'il en avait finit avec eux. Pour la plupart d'entre eux ca ne les gênaient pas, au contraire ca les arrangeaient et c'était très bien comme ca. Une sorte de contrat de chair avec une séparation d'un commun accord a duré déterminée a une seule nuit. La relation idéale pour un homme tel que Yahei qui avait bien décidé de ne pas se prendre la tête pour le reste de son existence. Alors qu'il s'apprétait a rejoindre quelques amis en ville, il se rappela soudain qu'il avait toujours dans sa chambre un cahier qui ne lui appartenait pas et qui lui avait été gracieusement prété par Machi, un camarade de classe, pour qu'il récupère ses cours en retard de ses derniers jours.

Il grimaça donc légèrement en faisant demi tour, se maudissant intérieurement d'avoir encore une conscience. Il retourna a sa chambre, fouilla un moment le bordel innommable qui envahissait son bureau, farfouillant en grognant dans la tonnes de cahiers et de papiers avant de mettre enfin la main sur le fameux objet de ses désirs. Heureusement encore en bon état, un miracle quand on connais l'intérêt peu important que porte Yahei aux objets qui ne lui appartiennent pas. Il prit le cahier en main et quitta sa chambre pour se rendre a l'étage supérieure, direction la chambre de Ogawa. Il ne la connaissait pas plus que ca, ils étaient dans la même classe, s'entendaient globalement bien mais Yahei n'avait jamais cherché a pousser un peu plus la discussion avec elle... par manque de temps plus que par manque d'intérêt. Il Arriva enfin devant la porte, croisant au passage quelques exs conquêtes a qui il accorda un clin d'oeil complice, récoltant des rires et des gloussements charmants.

Il arriva devant la porte.. qui n'était pas fermée et hésita un moment a frapper avant de voir un spectacle des plus plaisants a l'intérieur. Ogawa qui dansait et dodelinait de la tête comme une adolescente fanatique d'un groupe de musique. Il sourit en coin et l'observa quelques temps en silence.. son regard déviant bien malgrès lui sur les courbes de la jeune fille avant de se reprendre. Il frappa trois coups a la porte, assez fort pour se faire entendre.

"Je te déranges peut être?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mar 28 Juin - 0:44

    Suite aux bruits sourds de la porte que Yahei avait frappée, Machi se retourne en virevoltant vers lui et cesse instantanément ses gesticulations. Surprise, elle retire ses écouteurs afin d’entendre ce que Yahei articulait. Elle lui lance un sourire très accueillant.

Hey Yahei !
    Bien qu’ils fréquentent la même classe, Machi ne connait pas plus que ça le jeune homme, hormis ce qu’elle en entend dans les couloirs de l’internat. Séducteur. Sa facilité à amener ses conquêtes dans son lit. Gentleman. Etrangement, il ne s’était encore jamais épris de la rouquine. Peut être parce qu’elle ne le cherchait pas du regard toutes les cinq minutes, comme ses groupies. Peut être parce qu’elle ne lui plaisait pas. Peut être parce qu’elle lui semblait trop indifférente. Elle fait sa vie, il fait la sienne, et s’entendent bien en tant que bon camarade de classe.

Entres, tu ne me déranges absolument pas ! Je range un peu ce bazar… en lui indiquant d’un geste de la main de jeter un coup d’œil sur le foutoir.
    Elle fixe Yahei un petit instant, en tentant de comprendre ce qui l’amène ici, avec un sourire en coin et des yeux interrogateurs. Elle ne peut pas s’empêcher de l’admirer, bien qu’elle sache pertinemment qu’il plait à la gente féminine et masculine. Mais ce qu’il ignore par-dessus tout, c’est qu’il représente la copie conforme de son premier amour. Sa chevelure, sa morphologie, son caractère, son attitude, sa réputation… Machi a déjà gouté à ce genre de garçons avant d’entrer à Ginkgo Gakuen. Et curieusement, elle en est folle, sans qu’elle puisse laisser le soin à Yahei de s’en apercevoir. Elle passe plutôt pour la nana qui s’en fout royalement.

Tu m’excuseras ma tenue, je viens de courir un peu, dit-elle d’un ton enthousiaste, la peau légèrement scintillante et rosée de par sa course sous les UV du soleil.
    Elle dépose ses cahiers du trimestre qui vient de s’achever sur son bureau. Subitement, elle se rend compte qu’il en manque un.

Eumh, tu ne verrais pas un …
    Elle s’interrompt en comprenant que Yahei vient lui apporter l’objet manquant, lorsqu’elle le visualise entre ses doigts. L’ascenseur émotif. Elle qui croyait pendant un instant qu’il était susceptible d’être venu lui rendre visite de son plein gré. Dommage, elle aurait pu s’amuser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mar 28 Juin - 9:04

S'il avait eu une caméra il s'en serait donné a coeur joie. C'est pas tout les jours qu'on surprend une jeune fille en plein déchainement dans une tenue minimaliste, surtout quand la fille est mignonne. Mais il ferait sans, se contentant de garder cette image dans son esprit. Elle ne semblait pas gênée de le voir et c'était tant mieux, il n'avait pas envi de se répandre en politesse ou en excuses. Il entra donc dans la chambre, refermant correctement la porte derrière lui, histoire d'éviter les situations délicates, on ne sait jamais. Les rumeurs ca va tellement vite et si on le voyait seul a seul avec Machi dans sa chambre, il n'y avait aucuns doutes sur le fait qu'il y aurait une rumeur sur eux dans les prochains jours. Enfin il faut dire que personnellement ca ne le gênait pas, une rumeur de plus ou de moins sur son compte c'est pas ce qui allait le tuer. Au contraire, Yahei appréciait d efaire parler de lui, en bien comme en mal le principal c'est qu'on en parle. Ainsi il savait que sa réputation de coureur de jupon n'était plus a refaire mais pour une raison qu'il ignore encore les jeunes filles ne semblaient pas en être outrée ou offensées.

Yahei s'arrêta au centre de la chambre, regardant un peu le bazar qu'avait désigné Machi et effectivement il était temps de ranger. Néanmoins ce n'était pas du côté du lit de la jeune fille que c'était le plus en désordre mais bien sur les autres coins de la chambre. Ses colocataires devaient avoir un sens du rangement bien particulier pour laisser les choses trainer un peu partout de cette façon. Haaaa les femmes. On s'attend toujours a ce qu'elles soient des fées du logis mais quand on entre dans leur univers on s'apercevait qu'elles étaient de véritables bordéliques. Yahei y était habitué, ca le faisait même sourire un peu. Il avait connu pire. Lui même n'était pas un modèle de vertu concernant le ménage et l'ordre. Il n'y avait que pour ses vêtements qu'il se montrait des plus soigneux ainsi que pour son apparence, pour le reste il n'en avait rien a faire.

"Je vois ca... y a eu une guerre dans ta piaule?"

Fit-il avant de rire légèrement pour finalement regarder un peu plus en détail la tenue de la jeune fille. Son sourire s'élargit d'avantage lorsque son regard s'arrêta successivement sur les fesses de la demoiselle puis sur sa poitrine et termina par la fixer intensément sans la moindre gênes.

"Courir hin? ... C'est pas vraiment le sport que je préfère..."

Fit-il avec un sourire au coin des lèvres avant de revenir a la réalité et de regarder Machi fouiller son bureau. A sa question Yahei agita légèrement le cahier dans sa main avant de le tendre a la lycéenne.

"Je suis venu te le rapporter justement. Merci encore de me l'avoir laissé, ca m'a bien aidé, j'avais pas mal de retard a rattraper.... Si je peux faire quelque chose pour toi en échange, hésite pas."

Fit-il en lui accordant un clin d'oeil entendu. Haaaa ce Yahei, toujours prêt a rendre service!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mer 29 Juin - 13:42

    En riant doucement d’un air taquin, son regard s’appuie sur celui de Yahei.

Je devine assez facilement qu’elle est ton activité favorite tu sais relooke le garçon qui se tient devant elle, insiste sur son bas ventre en ricanant. Je suis ravie que mes notes t’aient aidé. Puis si jamais… tu as besoin, t’hésites pas ! lui lance un clin d’œil sans arrière pensée.
    Elle tend la main pour réceptionner le cahier. Mais cette dernière ne parvient pas à son but. Avec élan, Machi cogne son poignet dans l’échelle de son lit superposé, qui ricoche dans la pile de cahiers, celle-ci bouscule un verre qui se tient sur le bureau. La jeune maladroite tente de le rattraper tant bien que mal de sa main valide. Elle se tortille pour éviter la casse, mais le verre rebondit au sol, et se fend.

Ouf, il n’est pas en mille morceaux... laisse transparaître un sourire forcé.
    Légèrement gênée de sa maladresse face à Yahei, elle se reprend un instant et tente de se détendre après cette minime montée d’adrénaline. Ce n’était pas nouveau, son défaut est plutôt célèbre dans l’école. Elle dépose soigneusement le verre sur le kotatsu. Elle se masse un peu le poignet en vérifiant qu’elle n’est pas blessée. Et souffle un coup tout en récupérant le cahier qu’elle aligne avec les autres.

Quant à ce désordre… Et bien … Rit bêtement en replaçant ses mèches de cheveux non attachées correctement Je ne sais vraiment pas ce qu’elles fabriquent ! J’suis pas maniaque, mais … enjambe un tas de fringues en boule j’ai horreur d’enjamber ! C’est dangereux pour moi…
    Se moquant de sa propre réplique, elle saisit un paquet de Dragibus qu’elle propose généreusement à Yahei. Tout en se rapprochant de lui pour lui offrir, elle oublie la monticule de linge à ses pieds et trébuche dedans. BAM ! Ses genoux atterrissent lourdement sur le parquet, alors qu’elle tente de se rattraper au kotatsu. GLING ! Sa main écrase le verre fêlé sur la table basse, qui se brise sous la pression de ses doigts.

    *Kuso !*

    Les yeux écarquillés, elle reste immobile, laissant retomber chaque morceau de verre de sa paume. Des brûlures envahissent ses doigts fins, des entailles se dessinent progressivement d’une couleur qu’elle n’apprécie guerre. Le sang. Une coupure au creux de sa main semble plus importante que les autres. Son regard reste figé sur sa main qui perd peu à peu sa couleur originale et se recouvre doucement d’une teinte vermillon.

    Tout en respirant intensément pour évacuer son angoisse, elle tente de faire de l’humour en répondant à la dernière proposition du jeune homme.

Yahei, j’aurais bien aimé que tu m’invites à boire un verre ou que tu sortes avec moi souffle fort et laisse échapper un sourire ironique Mais je crois que… je vais avoir besoin de toi, là. Maintenant. Tou’d’suite.
    Son visage pâlit. Elle reste à quatre pattes, figée. La douceur qu’elle pouvait dégagée il y a quelques instants disparaît. Les battements de son cœur s’accélèrent, des sueurs froides l’envahissent. Sa main incisée tremble. Il ne lui reste que son regard apeuré pour supplier Yahei de l’aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Sam 2 Juil - 8:21

Le moins que l'on puisse dire c'est que la jeune fille était bien maladroite. Et c'était pour le plus grand plaisir de Yahei. Il adorait les personne maladroites, tout particulièrement quand il était témoin d'une de leur maladresse. Les voir rougir et s'excuser a la suite de leur malheureuse bourde était toujours un régal pour le jeune homme qui se faisait un plaisir de les rassurer... tout en profitant de la situation bien sur. Il n'y avait rien de plus accessible qu'une personne gênée et rougissante... Seulement pour le coup, même si Yahei avait trouvé que le début de la maladresse était tout a fait charmante, il n'aurais jamais cru que ca irait jusqu'a casser un verre au sol. Il eut un geste vif, par réfléxe, mais il était évident qu'il n'arriverait pas a rattraper le malheureux verre qui vient finir sa vie contre le sol dans un bruit net. Il sourit a Machi qui semblait "ravie" que le verre ne se soit pas éclaté en milles morceaux, ce qui effectivement aurais été plus gênant.

"T'en fais pas, je connais... j'ai les même dans ma chambre. Enfin, j'ai pas vraiment le droit de gueuler, je suis un peu bordélique moi aussi."

Fit-il en souriant toujours, suivant la jeune fille du regard qui enjambait les monticules de vêtements. Il avait clairement entendu le bruit d'un sachet de dragibus parvenir a ses oreilles! Son regard s'illumina alors qu'il suivait avec attention la progression du sachet jusqu'a lui... mais qui s'arrêta net a cause de la chute de la jeune fille. Yahei eu un moment d'hésitation. Qui sauver? Les dragibus ou la demoiselle? Question idiote mais quand il finit par trouver la réponse la mieux adaptée, la jeune fille était déjà au sol, la main en sang. Il grimaca légèrement et arriva a sa hauteur, s'agenouillant a côté d'elle alors que la voix tremblante de Machi parvenait a ses oreilles. Il fut un peu surpris par les révélations de la jeune fille... il n'aurait jamais cru qu'elle pouvait être interessé par lui, il faut dire qu'il n'avait jamais cherché a se mettre en valeur devant Machi, pensant sans doute qu'elle était trop distante avec lui pour être réellement interessée. Il finit par sourire doucement en regardant la main de la demoiselle.

"Ca va aller tu sais... c'est juste une petite coupure et... Machi? ..."

Elle commencait a trembler. Pas très normal comme réaction pour une simple petite coupure même si la plaie saignait raisonnablement. Yahei n'était surement pas une flèche pour beaucoup de chose mais il voyait quand même assez facilement que la jeune fille n'allait pas bien...

"Hey Machi, c'est rien, ca va aller... Tu.. tu peux te lever? Je t'emmène a l'infirmerie si tu veux..."

Il commençait a prendre la situation un peu plus au sérieux mais il doutait que Machi puisse se lever vu l'état dans lequel elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mar 5 Juil - 20:14

    Machi se focalise sur la voix de Yahei, aussi apaisante soit-elle, en plongeant son regard dans le sien. La vue du sang l’angoisse depuis la mort de son père. Bien que ce soit une coupure tout à fait soignable sans point de suture, elle ne peut s’empêcher de penser au pire. Les mains, les doigts, sont des parties du corps qui ont la particularité de saigner beaucoup, sans pour autant indiquer une grave blessure. La chaleur qui se dégage de sa plaie lui fait mal, lui fait peur.

Je… je ne dois pas … sa voix de bloque, regarder le… le s…
    Ce n’était pas la première fois que ce genre d’incident arrivait à la jeune fille. Elle connait sa théorie par cœur, le plus dur étant de mettre en pratique sa leçon afin d’éviter de perdre connaissance. Elle en a passé des séjours à l’infirmerie, écouté les conseils qu’elle devrait appliquer, mais la tétanie est plus forte.

Il me faut un… un… tente de trouver ses mots en fermant les yeux, légèrement crispée. Essuyer. Il faut… essuyer ça !
    Elle saisit un linge qui ne lui appartient pas. Mais le seul qui est à sa portée. Elle lève légèrement sa main saignante, et de l’autre main, elle remue le linge de droite à gauche sur le parquet par des gestes rapides et maladroits. Celui-ci éponge doucement le liquide qui s’est écoulé de sa paume. De très fines trainées rouges se dessinent sur le sol. Elle sent les battements de son cœur au niveau de sa blessure, sa circulation sanguine. Un malaise s’empare de sa lucidité, elle perd son équilibre, son corps fléchit et balance dans les bras de Yahei, agenouillé à ses côtés.

Gomen … ne …. Je n’y arrive pas…
    Sa voix affaiblie, elle susurre ces mots de manière molle. Sa tête ayant atterrie contre le torse musclé et bien dessiné du jeune homme, elle laisse retomber sa tension en décontractant chacun de ses muscles. Sa main blessée reste sur le dos, tremblante. Ses yeux se brouillent et n’aperçoivent que la silhouette de Yahei. Elle profite de humer l’agréable odeur qui se dégage de ses vêtements, une senteur fraiche et douce. Elle s’oublie un instant, recherchant la protection de l’étreinte du garçon.

    Machi veut se montrer forte, joyeuse, dure à cuir devant Yahei, à chaque fois qu’elle le croise dans les couloirs, comme s’il ne l’intéressait pas. Comme si elle lui semblait inaccessible. Éviter de repenser à son ex petit ami, qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Mais cette situation, cette proximité, elle en oublie Yahei, et laisse place à son premier amour. De sa main valide, elle caresse du bout des doigts la longue chevelure du jeune homme, passe son bras autour de lui, l’enserre et enfouit son visage contre lui.

Tu me manques…
    En quelques secondes, son pouls ralentit, sa respiration en fait de même. La pâleur de son visage ne s'atténue pas. Son bras qui entoure la taille de Yahei tombe lorsque la jeune fille s'évanouit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mar 5 Juil - 21:36

De toutes évidences la jeune fille n'allait vraiment pas bien. Si pour Yahei il ne s'agissait que d'une vilaine plaie qui saignait abondamment mais qui n'avait rien de méchant... pour la jeune fille c'était un peu différent. Il n'avait pas besoin d'être particulièrement intelligent pour comprendre que Machi ne supportait pas la vue du sang. En voila une situation bien délicate dans laquelle il venait de se mettre! Pourquoi diable est-ce que ce genre de choses n'arrivaient qu'a lui? Pourquoi fallait-il toujours qu'il se retrouve dans des situations dramatiques de ce genre? Lui qui venait simplement pour rendre un cahier voila qu'il devait maintenant endosser le rôle de l'infirmier de fortune pour venir en aide a sa camarade de classe. Il n'avait pas vraiment l'habitude de ce genre de choses mais il n'avait pas vraiment le temps de réfléchir. D'ailleurs Machi était déjà en train de nettoyer le sang qui souillait le sol a l'aide d'un linge... mais elle ne faisait que l'étaler un peu plus.

Yahei grimaca légèrement en voyant Machi flancher et la rattrapa de justesse dans ses bras, la serrant contre son torse en regardant la blessure de la jeune fille. Rien de bien grave, mais ca saignait encore beaucoup. Bizarrement, le fait de sentir Machi contre lui, lui fit comprendre qu'il avait un rôle a jouer. Elle avait besoin de lui... et il ferait en sorte de ne pas la décevoir. Il la serra un peu plus contre lui, passant son bras autour des épaules frêles de la demoiselle, l'autre tenant son poignet pour garder la blessure loin de son regard, histoire de ne pas empirer les choses.

"Ca va aller, ma belle... je vais m'en occuper t'en fais pas..."

Fit-il d'une voix douce, qui n'avait rien a voir a cette voix chargée de prétention qu'il avait d'habitude. Il la fixa longuement alors que la jeune fille jouait avec une mèche de ses cheveux et fut un peu surpris de ses mots. Elle délirait sans aucuns doutes, devait le prendre pour un autre. Mais il n'eut pas le temps de se poser trop de questions qu'elle était déjà tombé dans les pommes, au plus grand damne de Yahei qui paniqua légèrement. Pas bien longtemps... Il regarda un moment Machi, inerte dans ses bras, passa une main sur sa joue pour écarter une mèche de son visage avant de soupirer.

"Tu m'en donne du boulot..."

Il se leva, portant la jeune fille dans ses bras et allant l'allonger sur son lit. Il regarda un peu partout, fouilla légèrement dans la chambre en s'excusant mentalement pour le dérangement et trouva une bouteille d'eau entre deux couches de vêtements. Il revint au chevet de Machi et s'assit a côté d'elle sur le lit. Il lui fallait de quoi panser la plaie... mais ne trouvant rien il déchira un pan de sa propre tunique. Tant pis, il en achèterait une autre. Il imbiba le lambeau de tissus d'eau et nettoya calmement le sang sur la main de la jeune fille, encore et encore jusqu'a ce que le sang n'arrête de couler. La plaie commençait a se cicatriser d'elle même et au moins elle ne saignait plus.

Restait encore le problème du sang sur le sol... Pas vraiment le choix pour le moment, Yahei se leva et camoufla les taches de sang avec une pile de vêtements sales qui trainaient. Au moins, ca éviterait a Machi de la voir et il n'y aurait qu'a demander a une femme de ménage de venir s'en occuper plus tard. Il revint s'assoir a côté de Machi, dégageant le front de la jeune fille d'un geste de la main avant de rester immobile et silencieux, l'observant sagement en attendant qu'elle ne se réveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Lun 11 Juil - 23:20

    De longues minutes s’écoulèrent avant que la jeune fille n’entrouvre ses yeux. Allongée confortablement, Machi reprend très doucement ses esprits. Ses doigts commencent par caresser délicatement le drap sur lequel elle est installée. Sa main pansée ne ressent plus aucune douleur ou quelconque brûle. Ses paupières laissent apparaître son iris bleuté, puis sa pupille dilatée. Du brouillard lui trouble la vue quelques instants. Elle ne distingue que la silhouette de Yahei. Le jeune homme était resté planté là, à ses côtés, comme s’il attendait d’être rassuré. La jeune fille n’était heureusement pas seule et abandonnée dans ce périple. Il était là, à veiller sur elle. Sa main valide s’élève jusqu’à ses yeux afin de les frotter pour diluer le flou qui s’empare de sa vue. A présent, elle reconnait très distinctement les traits de Yahei.

    Etonnée de le voir à son chevet, elle jette un œil à sa main qu’elle pensait retrouver dans un mauvais état. A son agréable surprise, ce n’est qu’une plaie propre, nettoyée, nette et sans boursouflure qu’elle avait l’immense plaisir d’apercevoir. Un grand soulagement détend alors les muscles de son abdomen, précédemment crispé de cet évanouissement et de cet angoisse qu’elle avait généré il y a une vingtaine de minutes. Ses lèvres redessinent un soupçon de sourire qu’elle fait partager à son camarade lorsqu’elle se redresse sur le lit, pour être à la hauteur du garçon.
Je… je suis désolée de ce qui s’est passé, Yahei… Tu avais certainement mieux à faire que de jouer les infirmiers …
    Machi soupire et se retrouve un peu gênée de cette situation. Il n’y a ni planque, ni armoire, où qu’elle puisse se réfugier pour dissimuler cette honte qui s’affiche sur son visage. Tant pis il faudra faire face. Après tout, si Yahei avait fait ça pour elle, simple obligation ou en avait-il réellement envi ? Et puis il n’était pas forcé de rester près d’elle pendant qu’elle somnolait, si ? Il avait également le choix d’appeler quelqu’un pour prendre en charge la maladroite qui s’exposait à son malaise… Finalement, elle n’a aucun compte à rendre. Ni à se justifier. Mais un remerciement s’impose.

    Délicatement, Machi porte sa main au visage du beau brun tout en dégageant ses cheveux libres. De ses doigts fins, elle effleure la joue de Yahei par quelques caresses comme pour rapprocher son visage du sien. Elle lui sourit tendrement, ferme les yeux et dépose, sur la joue du jeune homme, un doux baiser qui s’étale sur quelques secondes. Un contact qu’elle n’a pas ressenti depuis longtemps. Les chaleurs corporelles qui se mélangent lui manquent. Dans un mouvement lent, les lèvres de Machi se rapprochent de son oreille. Dans un murmure, elle lui susurre ces quelques mots.
Merci infiniment, Yahei…
    En relâchant cette étreinte, elle joue une dernière fois avec la longue et soyeuse chevelure de Yahei, en appréciant la douceur qui émane du garçon.
Je vais rester encore un peu ici, histoire de me remettre de mes émotions ! un rire discret s’échappe de sa bouche. Je ne te retiens pas plus longtemps.
    Sur cette dernière parole, Machi baissa le ton de sa voix, en espérant très fortement que Yahei aurait encore à faire dans cette chambre. Qu’attend-t-elle de lui ? Elle-même ne se pose pas la question. Ce qu’elle ressent aux côtés de Yahei, à cet instant précis, c’est la sensation de ne plus être seule et de se sentir protégée quoiqu’il arrive. Soutenue. Appréciée. Désirée ? …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mer 13 Juil - 11:40

Il avait fait preuve de patience en attendant que la jeune fille ne se réveille, et surtout preuve de retenue puisqu'il n'avait pas profité de l'inconscience de la demoiselle pour abuser de son corps. Pourtant cette idée lui avait vaguement frôlée l'esprit. Ba quoi? C'est un homme non? Alors forcément avoir une jeune fille charmante et aux formes attirantes, allongée devant lui, inconsciente... forcément son imagination lui avait fait quelques petites scènes intéressantes. Mais dans un élan de ce qui lui restait de fierté, Yahei n'avait pas osé la toucher. Il restait donc là, assis en silence au bord du lit, impossible de dire combien de temps il avait passé ici mais quand la jeune fille commença a reprendre ses esprits il se sentit soulagé. Il la laissa émerger tranquillement sans la brusquer ou la harceler de questions inutiles, se contentant de la regarder et de rester a l'affût, au cas où elle aurait de nouveau un vertige, pour la rattraper en cas de besoin. Il sourit légèrement en entendant la jeune fille s'excuser, alors qu'il n'y avait vraiment pas de quoi. Mieux a faire? Ouais sans doute... il aurait du aller courir les filles avec quelques amis mais il ferait ca une autre fois, il avait le temps. Et puis il n'était pas encore assez salaud pour abandonner une jeune fille qui avait besoin d'aide.

"T'en fais pas pour ca va... j'avais rien de spécial a faire. Tu ferais mieux de rester couchée..."

En effet la jeune fille venait de se redresser et Yahei était sur le qui vive, s'attendant a la voir tomber en arrière en moins d'une seconde. Mais elle semblait avoir reprit des couleurs, au moins elle allait un peu mieux, c'était une bonne chose. Il allait se préparer a partir pour la laisser se reposer mais il fut retenu par la main de la jeune fille qui se posa sur sa joue. Le cerveau de Yahei se remit en marche et son esprit pervers également. Il avait prit sur lui pour ne pas lui sauter dessus pendant son sommeil et voila que maintenant elle le tentait a moitié. Oui c'était sans doute involontaire mais quand même! Il la laissa déposer ses lèvres sur sa joue, se retenant de détourner la tête pour lui offrir ses lèvre et sourit a son murmure. Si elle savait a quoi il était en train de penser en ce moment, pas sur qu'elle l'aurait remercié aussi vite...

Elle finit par se reculer un peu, relâchant son étreinte et Yahei resta immobile, fixant la demoiselle de son regard doré. Bizarrement il n'avait plus du tout envie de partir, qu'elle ai besoin de repos ou pas... il préférait rester ici. Il sourit donc légèrement de nouveau sous les mots de la jeune fille et glissa sa main sous son menton pour lui faire redresser la tête, histoire de la regarder dans les yeux quelques secondes. Il n'avait jamais vraiment fait attention a elle mais maintenant qu'il l'avait sous les yeux il était bien forcé d'admettre qu'elle était vraiment très jolie.

"Je reste..."

Se contenta-t-il de dire d'une voix plus chaude et plus suave qu'a l'ordinaire. Il se pencha un peu plus vers elle et contrairement a la jeune fille, il ne visa pas sa joue. C'est donc sur les lèvres de la demoiselle que Yahei pressa les siennes, fermant a demi les yeux en lui offrant son baiser. Son autre main glissa sur la hanche de Machi pour la retenir contre lui a son aise alors que sa langue passait lentement la barrière de ses lèvres. Au pire il risquait une bonne baffe et de se faire remettre a sa place. Au mieux... il serait libre de contenter Machi comme elle le désire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mer 13 Juil - 23:25

    Machi a toujours été une fille très douce, attendrissante et tactile. Elle ne mesura pas son geste lorsqu’elle retint l’attention de Yahei. Sous ses ailes protectrices, il reste malgré lui un coureur de jupon. Lorsqu’il saisit son menton, aussi séducteur et envoutant qu’il pouvait l’être, Machi sentit son cœur battre de plus belle. Son regard plongé dans le sien, elle s’immobilisa, absorbée par les syllabes qu’il venait de prononcer.

    Il reste… ? Elle n’a pas le temps de demander pourquoi que ses lèvres rencontrent celles du garçon. Durant les premières fractions de secondes, Machi ne pense qu’à une chose, cesser cette embrassade. Ne pas paraître pour une fille facile. Non, Machi n’est pas comme celles et ceux qu’il a pu toucher, embrasser, dénuder, avant elle. Non, elle ne veut pas qu’il la perçoive ainsi, comme un butin supplémentaire. Non…

    Elle sent la langue de Yahei au contact de la sienne, sa main posée sur sa hanche… Elle n’a plus envi qu’il s’arrête ! Mais … Mais… NON ! Sa main se bloque contre le torse du jeune homme, afin de stopper son élan. Elle le regarde, frustrée. Hey ho ! C’est Yahei, pas un mec dont tu es amoureuse ! Il ne t’aimera jamais, il veut juste jouer avec toi, t’ajouter à ses conquêtes charnelles… Oui mais, là tout de suite, je le veux... Pendant une dizaine de secondes, Machi est en pleine réflexion intérieure. Il est là, prêt à prendre soin d’elle, prêt à n’être qu’à elle, pendant quelques minutes, quelques heures… ? Se prendre la tête n’est pas son genre, et la tentation est bien trop forte.
Ce n’est pas raisonnable… dit-elle dans un souffle.
    Mais tant pis. Elle aussi, elle a le droit de s'amuser un peu. Ses doigts, doucement, agrippent le col de la tunique de Yahei. Elle le ramène vers elle, dans un mouvement lent, à quelques millimètres de son visage. Rien qu’à l’idée de reposer ses lèvres sur celles de Yahei, son sang bouillonne et circule à cent à l'heure. Une décharge électrique se libère dans chaque organe de son corps... Elle engage alors le baiser en fermant les yeux. D'une caresse, ses mains enrobent délicatement le cou de Yahei, qu’elle attire vers elle. Elle se laisse tomber en arrière en l’entrainant dans sa chute. Ses doigts se perdent dans la chevelure du brun, puis parcourent les muscles joliment dessinés de son dos, pendant que ses lèvres l’embrassent fougueusement, sa langue caressant la sienne… Elle en oublie littéralement sa paume précédemment blessée, son malaise qu'il l'a affaibli légèrement. Cette montée d'adrénaline a rechargé son énergie...

    C’est pourquoi Machi avait toujours éviter Yahei, tout contact intime avec lui. Elle savait qu’elle ne pourrait plus se contrôler si elle se perdait ne serait-ce qu’un instant dans ses bras. La machine à ébullition est lancée. Ce n’est que matière gelée qui pourra l’arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mar 19 Juil - 18:46

Yahei n'était pas né de la dernière pluie, il n'était pas dupe et il voyait clair a travers les actions des jeunes filles. Il savait différencier les "non" catégorique des "oui" dissimulés derrière les négations les plus sèches. Il connaissait la faculté des femmes pour dire exactement le contraire de ce qu'elles veulent et il avait apprit a les forcer en douceur, a les séduire avec tendresse pour les faire siennes le temps d'une nuit ou d'une étreinte. Il était le chasseur, elles étaient le gibier, il n'avait jamais changé de tactique. Aujourd'hui sa proie était Machi et il avait bien l'intention de prendre possession de la demoiselle. Il sourit légèrement a sa vaine tentative pour le bloquer dans son élan, détachant ses lèvres des siennes pour mieux la regarder. Elle tentait de résister a ses propres envies, c'était tout a fait adorable a regarder et ca ne la rendait que plus désirable encore. Mais elle ne résista pas bien longtemps...

Quelques secondes plus tard la jeune fille l'embrassait de nouveau, Yahei répondant avec plaisir a l'invitation silencieuse qu'elle lui offrait. Il entre ouvrit ses lèvres, venant chercher avec avidité la langue de sa partenaire avant que celle ci ne bascule en arrière, s'allongeant d'elle même sur le lit. Yahei la suivit, ne détachant pas ses lèvres des siennes, venant se mettre au dessus d'elle en prenant appuis sur ses bras pour ne pas l'écraser. Une jambe de chaque côté, continuant de prolonger le baiser qu'elle lui avait offert, il sentait que le dénouement allait bientot arriver a son but. Seulement il savait très bien que Machi n'était pas une de ses groupies qui lui courait après pour une partie de jambes en l'air. Machi était différente... elle s'offrait a lui parce qu'elle le désirait certe mais parce qu'elle devait avoir un minimum de sentiments pour lui en plus de l'attirance. Il en était conscient... et il était tout aussi conscient qu'il risquait de la blesser s'il continuait ce qu'il était en train de faire. Néanmoins, le fait d'être dans le feu de l'action ne l'encourageait pas a réfléchir.. et il continua ce qu'il était en train de faire.

Il quitta les lèvres de la demoiselle pour venir l'embrasser dans le cou avec douceur et tendresse, lui léchant la peau comme pour la gouter. Une de ses mains vint se glisser sous son haut, caressant la peau de ses hanches en douceur du bout de ses doigts et remontant sur son ventre, effleurant son nombril délicat avant de reprendre une progression moins chaste vers sa poitrine. Il écarta les cuisses de la demoiselle avec ses genoux, venant se glisser entre ses jambes avec aisance, maintenant il en avait prit l'habitude.

"Tu es sure de toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Dim 24 Juil - 23:28

    Alors que Yahei parcourait son cou, son ventre et sa peau avec délicatesse, Machi profitait de ses lèvres, de son odeur, de cette étreinte. Sans stupéfaction, elle découvrit l’assurance et l’aisance de son partenaire, de la manière dont il pouvait la manipuler, avec douceur et sensualité. Elle avait difficilement mis de côté sa bonne conscience pour arriver à ce moment où elle allait lui offrir son corps. Mais Yahei brisa le silence et réanima les doutes de la jeune fille. Il osa poser la seule question qui stoppa net la libido de la rouquine. Évidemment qu’elle n’était pas sûre d’elle. Et Yahei l’avait clairement deviné. Bien qu’elle avait enroulé ses jambes autour des siennes, passé ses mains sous la tunique du garçon, Machi relâche peu à peu cet enlacement, en fixant le regard doré de Yahei. Elle vire lentement la tête de droite à gauche sans le quitter des yeux.
Yahei… Non je ne suis pas sûre. J’espérais passer au delà de mes doutes avant que tu ne poses cette question. Mais...
    De fines mèches issues de la chevelure de Yahei retombent sur son visage, la chatouillant. Elle prend soin de lui remettre en place, derrière sa nuque, en lui caressant des bouts des doigts ses joues, passant son pouce sur les lèvres douces et attirantes de Yahei, le regardant avec désir, les pommettes aux joues.
Je voudrais croire que tu t'intéresseras à moi, même après l'amour...
    En effet, ce n'est pas d'une simple séance érotique dont elle a besoin, mais d'une attention constante, quelqu'un qui pourrait la chérir et l'aimer à sa juste valeur, tous les jours. Une relation sérieuse ? Même pendant quelques mois ? Mais nous parlons de Yahei, là. Et elle en est consciente. En est-il seulement capable ? En a-t-il envi ? Ce n'est pas tellement sa personnalité...
Tu m'attires énormément, j'ai envi de toi, c'est certain, mais... On n'se désir pas de la même façon... J'me trompe ?
    La détermination avec laquelle elle contemple Yahei peut se lire sur son visage. Malgré sa folie et sa joie de vivre, Machi peut aussi se montrer sérieuse, mature et honnête. Avant ce jour, il n'avait jamais pris soin de s'intéresser à elle, ne serait-ce qu'un instant. Ce genre de gars, elle le connait bien, et sait à quoi s'attendre. Prendre le risque de souffrir inutilement ne lui est pas négligeable, maintenant qu'il a posé la question. Il aurait pu se taire, profiter de son désir et de sa vulnérabilité, elle aurait pu assouvir ses pulsions, il aurait gouté à ce que Machi aurait pu lui procurer... Au lieu de ça, elle attend sagement une réponse sincère de son partenaire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Lun 25 Juil - 9:27

Oui il aurait pu se taire et ne rien dire. Faire semblant de ne pas lire le malaise de la jeune fille et profiter d'elle sans vergogne avant de l'abandonnée une fois s'être servi d'elle. Effectivement... il aurait pu faire ca. Malheureusement, même en étant un coureur de jupons renommé, le Prince avait tout de même un certain sens moral et aussi surprenant que cela puisse paraitre il était tout de même un gentleman. Un gentleman n'abuse pas des jeunes filles avec aussi peu de respect. Il s'était donc arrêté, restant immobile au dessus de Machi en prenant appuie sur ses bras, continuant de la fixer. Le malaise qu'il avait sentit était donc bien réel, il avait prit l'habitude de détecter ce genre de choses chez ses partenaires. Même s'il aurait pu se faire plaisir avec la demoiselle, ce n'était pas là son but. Il était peut être égoiste mais il y avait des limites, et il voulait surtout que Machi en garde un bon souvenir et non pas des regrets qui auraient finis par la rendre malheureuse.

Il l'écouta donc en silence, essayant de comprendre ce qui n'allait pas et en quelques mots il avait comprit. Elle lui demandait de l'attention.. pas une attention passagère qui se limiterait a quelques gestes les jours suivant, non, une attention entière et dévouée. Pour faire plus simple: elle le voulait, a elle et uniquement a elle. Yahei serra les dents mais ne dit rien. Il se sentait soudain bien moins assuré qu'avant. L'image de Rinji revenait se mettre en place dans son esprit et la rage monta d'un cran. Il avait déjà offert cette promesse a quelqu'un, il avait déjà fait le serment d'appartenir exclusivement a quelqu'un... et au final cette personne avait disparu de sa vie en quelques jours, ruinant les liens qui les unissaient. Yahei en avait été abattu et pendant plusieurs semaines il n'avait été que l'ombre de lui même, sans envies, juste animé par une rage et une violence sans pareille. Il lui avait fallu du temps pour s'apaiser et panser ses plaies. Et quand il fut de nouveau en forme, quand il eu réussit a chasser Rinji de ses pensées, il avait fait la promesse de ne plus jamais approcher un sentiment aussi destructeur que l'amour. S'attacher a quelqu'un n'avait rien de bon... c'était un poison qu'il avait déjà gouté et il n'était pas près de retenter l'expérience.

Il observa donc toujours Machi en silence avant de soupirer légèrement en souriant, venant déposer un baiser sur sa joue avant de se redresser pour s'assoir sur le lit. Il n'allait quand même pas la forcer non? Et puis il était clair qu'il n'était pas en mesure de lui offrir ce qu'elle désirait... alors il n'insisterait pas. Il se passa lentement la main dans ses cheveux, les ré attachant un peu mieux avant de regarder Machi, un léger sourire aux lèvres. Il ne lui en voulait pas c'était évident, pourquoi il en aurait-il voulu d'ailleurs?

"Je suis malheureusement incapable de t'offrir ce que tu attends de moi... Il fut un temps où j'aurais été tenté de te l'offrir mais ce temps est révolu..."

Il aurait pu lui mentir, lui promettre monts et merveilles mais il avait bien trop de respect pour se permettre de telles choses.

"Je suis désolé... mais je crois que c'est mieux comme ca. Je peux donner du plaisir a celle qui le demande, de l'attention autant qu'elles en réclame le temps que je suis dans leur bras et être disponible pour elles quand elles en font la demande... mais me limiter a une seule femme, je ne peux pas. Je ne pense pas que je puisse offrir autre chose... un ype comme moi, ca t'attirerais plus de mal que de bien."

Il finit par se lever du lit et jeta un oeil par la fenêtre.

"Je me serais intéressé a toi même après tu sais? Peut être pas autant que tu le désir mais je serais rester a ta disposition a chaque fois que tu en aurais fait la demande. T'es une fille bien Machi... alors ca m'ennuierais vraiment énormément que tu puisses avoir des regrets. Je préfère encore me retenir de te toucher plutot que de te faire du mal involontairement..."

Il lui fit un clin d'oeil et s'étira légèrement.

"Enfin au moins tu vas mieux, c'est le principal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Ogawa
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 Ans
Chambre / Appart : 204

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mar 26 Juil - 11:29

    Le baiser de Yahei sur sa joue affirma la fin de ce moment propice à une relation physique et intime. Elle suivit le jeune homme qui se redressa en s’asseyant elle aussi. Ils en resteront là. Elle écoute attentivement le discours de Yahei, et sa première phrase lui fait comprendre certaines choses qu’elle ignorait à propos de lui. L’image qu’elle pouvait se faire de Yahei émanait uniquement de ce qu’elle entendait dans l’enceinte de l’école. Elle n’avait pas pris le temps d’engager des conversations avec lui, d’essayer de comprendre ses actes. Un coureur de jupon hein ? Et non, pas que. Yahei est un être humain, avec des sentiments et émotions, et qui a souffert de ce sentiment destructeur qu’on appelle l’amour. C’est ce que Machi en déduit de ses mots ‘ce temps est révolu’.
Ne sois pas désolé, je te comprends, Yahei.
    Qui n’a pas été victime de cette fatalité. Souffrance. Etre vide. Ne plus avoir envi. Se sentir seul. Avoir un manque perpétuel. S’interroger. Douter. Etre dans l’ignorance. Se demander pourquoi ? Et pour finir, se relever et s’accrocher. Tourner la page et continuer d’avancer. Oui Machi a déjà vécu cet abandon, avoir offert et confié son cœur à quelqu’un qui l’a broyé sans scrupule.
Merci infiniment.
    Machi sourit, soulagée de la réponse de Yahei. Elle ne lui en veut aucunement. Et voilà ce qu’il lui propose, avec sincérité. Il est clair qu’elle n’aura plus aucun préjugé sur lui, comme étant un homme couchant à droite et à gauche uniquement pour remplir son tableau de chasse. Et malgré ses paroles, elle veut se risquer à retomber dans ses bras, se rallonger sur ce lit, et finir ce qu’ils ont commencé. Mais Machi sait qu’elle en souffrira, de ne pas avoir l’exclusivité. Le voir dans les bras d’autres filles la rongera. Elle se ferait du mal toute seule, en connaissance de cause.
Si je t’ai parlé de ça, c’est parce que j’espérai retrouver en toi ce que j’ai perdu, il y a quelque temps. Tu lui ressembles tellement … C’est pour ça que je t’évitais, que je ne cherchais pas le contact avec toi. Finalement, je n’ai peut être pas complètement tourné la page…
    Malgré sa voix brouillée et tremblante, Machi ne pleurera pas. Elle n'est pas déçue, mais confuse. Choisir entre une histoire d'un soir ou rien. Profiter et avoir mal ? Se restreindre et avoir mal ? Dans tous les cas, quelque soit la relation qu'elle pourrait avoir avec ce garçon lui mettra la boule au ventre. Mais il lui est impossible de flasher sur les autres garçons. En tout cas pour l'instant, jusqu'au prochain qui la séduira. Ou pas.

    Elle regarde sa paume de main, précédemment soignée avec douceur par Yahei. La plaie est propre, et sans douleur lorsqu'elle passe mollement son index dessus. Elle sourit de nouveau, les yeux très très légèrement humides, en croisant le regard de Yahei.
Tu as fait du bon boulot, il n'y aura même pas de cicatrice.
    Elle se lève doucement, afin de ne pas perdre l'équilibre, et assure la position de ses pieds. Avec lenteur, elle se dirige vers la porte, qu'elle entrouvre. Le regard perdu au sol, c'est dans un chuchotement audible qu'elle prononce avec regret, mais rassurée qu'il puisse être à sa disposition, si elle le désire, plus tard... un autre jour...
Tu devrais y aller, maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rileyslullaby.over-blog.com
Yahei Sadamori
Élève de la 3-A

avatar


Personnage
Âge : 18 ans
Chambre / Appart : 106

A savoir :

MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   Mar 26 Juil - 20:28

Yahei l'écouta sans rien dire, il n'avait pas son mot a dire alors il se contentait d'écouter et tentait tant bien que mal de la comprendre. C'est en l'écoutant qu'il comprit que si elle avait de l'attirance pour lui c'était uniquement parce qu'il ressemblait a son ancien amour. Purement physique donc... Il sourit légèrement. Finalement Machi était comme toutes les autres qu'il avait eu dans son lit. Elle ne s'intéressait qu'a son apparence, elle ne cherchait pas plus loin. Et elle avait arrêter leur étreinte parce qu'elle avait eu peur d'en souffrir, rien de plus. Néanmoins, il pouvait comprendre la douleur de la jeune fille, ce qu'elle pouvait ressentir de se sentir encore en proie a ce sentiment ignoble: l'amour. Yahei soupira doucement en entendant la voie de Machi trembler légèrement. S'il y avait bien une chose que Yahei ne supportait pas c'était bien de faire pleurer les gente demoiselles... il ne se le pardonnait pas. Il toussa donc légèrement en regardant ailleurs.

"Je suis... Yahei Sadamori, fils héritier de l'empire Sadamori. Je suis ce que je suis, je ne ressemble a personne..."

Fit-il calmement en souriant paisiblement avant de regarder Machi qui observait sa plaie. Pas de cicatrice visible... mais les plus grandes blessures ne sont jamais visibles, il le savait, il avait dans son âme une plaie béante qui saignait encore et qui pourrissait chaque jours un peu plus. Il savait que Machi avait une plaie sanguinolente elle aussi caché a la vue des gens... il la sentait quand sa voix tremblait et il la voyait quand son regard embrumé de larmes se tournait vers lui... mais il ne dit rien. Il la regarda se lever en silence et ouvrir la porte. S'il l'avait voulu il aurait pu la prendre de force contre le mur, la bailloner pour la faire taire et prendre ce qu'il voulait d'elle. Mais ce n'était pas ca.. qu'il voulait d'elle. Elle était blessée, meurtrie... comme lui. Il sourit légèrement et caressa la tête de la jeune fille, la regardant un moment dans les yeux avant de se pencher vers elle pour l'embrasser une dernière fois, caressant ensuite ses lèvres du bout de ses doigts.

"Je suis un expert... pour effacer les cicatrices."

Fit-il en souriant légèrement.

"Peut être qu'un jour... j'effacerais pour toi bien plus qu'une simple plaie sur la paume de ta main... peut être qu'un jour je pourrait soigner cette plaie qui embrume tes yeux, Machi. Mais pour le moment... je suis celui qui tourne une lame aiguisée tel un souvenir douloureux au fond de cette plaie imbibée de regrets..."

Il l'embrassa sur le front et passa la porte de sa chambre.

"Portes-toi bien Ogawa..."

Et sur ces derniers mots, Yahei disparu, aussi rapidement qu'il était venu.

[FIN]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ch.204] Ta présence est la bienvenue [Yahei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ginkgo Gakuen :: Bâtiment Meiji [Internat] :: Deuxième étage-
Sauter vers: